Emmanuelle Cosse (Logement) candidate aux législatives en Seine-Saint-Denis

Emmanuelle Cosse (Logement) candidate aux législatives en Seine-Saint-Denis

La ministre écologiste du Logement Emmanuelle Cosse a annoncé vendredi qu'elle était candidate aux élections législatives, dans...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

La ministre écologiste du Logement Emmanuelle Cosse a annoncé vendredi qu'elle était candidate aux élections législatives, dans la 3e circonscription de Seine-Saint-Denis, actuellement détenue par un député PS qui ne se représente pas.

"Je suis officiellement candidate aux élections législatives en Seine-Saint-Denis", écrit la ministre du Logement et conseillère régionale d'Ile-de-France dans un tweet.

Le Bureau national du Parti socialiste a validé jeudi soir la candidature de l'ancienne secrétaire nationale d'EELV dans la 3e circonscription.

Dans une lettre ouverte aux militants de gauche locaux, la ministre écrit que son investiture est "un honneur et c'est donc avec plaisir qu'(elle) représentera la gauche et les progressistes dans ce territoire".

La circonscription est actuellement détenue par Michel Pajon (PS), qui ne se représente pas.

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le