Emplois fictifs: la cheffe de cabinet de Marine Le Pen mise en examen

Emplois fictifs: la cheffe de cabinet de Marine Le Pen mise en examen

La cheffe de cabinet de Marine Le Pen, Catherine Griset, a été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance dans l'enquête...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

La cheffe de cabinet de Marine Le Pen, Catherine Griset, a été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance dans l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

La garde à vue du garde du corps de la candidate Front national à l'élection présidentielle, Thierry Légier, a en revanche été levée sans qu'il soit présenté aux magistrats instructeurs en l'état, a précisé cette source.

Dans la même thématique

Emplois fictifs: la cheffe de cabinet de Marine Le Pen mise en examen
3min

Politique

« Si tout le monde n’a pas le doigt sur la couture, Jean-Luc Mélenchon veut casser la Nupes ? », interroge Yannick Jadot

Yannick Jadot continue de s’opposer à Jean-Luc Mélenchon sur la constitution d’une liste commune à la Nupes pour les élections européennes de 2024. Les verts entendent porter leurs propres couleurs dans un scrutin qui leur est traditionnellement favorable, sans remettre en cause pour autant la nécessité d’une union de la gauche en 2027.

Le

Emplois fictifs: la cheffe de cabinet de Marine Le Pen mise en examen
3min

Politique

Retraites : « Certains pensaient avoir élu Rocard, ils ont Giscard pour l’arrogance et Sarkozy pour la brutalité »

Invité de la matinale de Public Sénat, l’eurodéputé EELV Yannick Jadot estime qu’Emmanuel Macron « a usé de tous les contournements » pour faire adopter la réforme des retraites. En marge d’une 14e journée de mobilisation, il espère que la proposition de loi d’abrogation qui sera discutée jeudi à l’Assemblée pourra aller jusqu’au vote.

Le

Paris: Debat reforme des retraites au Senat
11min

Politique

Elections sénatoriales 2023 : EELV espère « renforcer le groupe écologiste de quelques sièges »

Alors qu’un tiers du groupe écologiste est renouvelable, soit 4 sièges sur 12, son président, Guillaume Gontard, n’a pas d’inquiétude pour le conserver. EELV mise notamment sur Paris et la Loire-Atlantique pour gagner deux ou trois sièges. Mais la division à gauche pourrait compliquer les choses. Beaucoup dépend de l’issue des discussions avec le PS.

Le