En Marche! veut devenir un média

En Marche! veut devenir un média

La République en marche (REM) veut "se constituer comme un média" en développant sa propre production de contenus pour relayer...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La République en marche (REM) veut "se constituer comme un média" en développant sa propre production de contenus pour relayer ses messages sur le terrain, y compris "là où les médias ne vont pas", a indiqué vendredi une porte-parole du mouvement.

REM, qui réunit samedi à Paris sa première "convention" pour déterminer ses grands chantiers à venir, compte recruter des rédacteurs et des vidéastes pour faire connaître les initiatives et les messages de ses adhérents sur le terrain.

"Nous voulons associer davantage la presse quotidienne régionale. Mais nous voulons aussi développer des contenus, de manière décentralisée. Si les médias n'y vont pas, on ira", a expliqué la porte-parole.

"Nous voulons aussi nous adresser à des médias un peu plus sociétaux, pour casser la lecture uniquement politique des partis", a-t-elle ajouté.

"C'est à nous de monter sur des thématiques, nous avons un champ d'expression qui touche la vie des gens. Les syndicats, le gouvernement vont s'écharper, or c'est loin de la vie des gens. Nous montrerons cette dynamique de l'engagement citoyen", a-t-elle affirmé.

Au sommet de l’État, Emmanuel Macron privilégie déjà une communication directe avec les Français, via les réseaux sociaux. Il n'a donné qu'une seule interview depuis son investiture, dans huit journaux européens simultanément, sur l'Europe, et supprimé l'habituelle interview télévisée du 14 juillet.

La République en marche revendique 373.000 adhérents, dont 100.000 supplémentaires depuis la victoire de M. Macron le 7 mai. Sur ce total, 160.000 militants actifs et 3.200 comités locaux ont organisé environ 70.000 événements politiques (ateliers, réunions publiques...) au cours de l'année écoulée.

Après la conquête de l’Élysée et de l'Assemblée nationale, REM compte présenter des candidats à toutes les élections à venir. Le mouvement, qui veut renouveler la pratique de la politique, pourra grâce à sa victoire électorale s'appuyer sur des subventions de 20,5 millions d'euros, qui seront versées à la mi-2018, a-t-elle rappelé.

Dans la même thématique

En Marche! veut devenir un média
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le