Enquête sur le patrimoine du député de Corse Rocca Serra (LR)

Enquête sur le patrimoine du député de Corse Rocca Serra (LR)

Le parquet de Paris a ouvert début février une enquête sur de possibles "omissions ou sous-évaluations dans la déclaration de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le parquet de Paris a ouvert début février une enquête sur de possibles "omissions ou sous-évaluations dans la déclaration de patrimoine" du député LR de Corse-du-Sud Camille de Rocca Serra, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant une information de Mediapart.

Cette enquête préliminaire est partie d'un signalement le 26 janvier de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui examine les déclarations de patrimoine des députés, a précisé cette source.

Selon Mediapart, le député aurait déclaré en janvier 2014, parmi de nombreux autres terrains, des droits sur une parcelle de 6.000 m2, qu'il évaluait à moins de 300.000 euros. Il aurait ensuite revendu ce bien fin 2014 pour 1,35 million d'euros, sur fond de procédure judiciaire autour du plan local d'urbanisme, qui détermine s'il est constructible.

"C'est un terrain familial, dont j'avais hérité. Je l'ai déclaré au prix du terrain non constructible, compte tenu de l'insécurité qui régnait alors sur l'urbanisme" dans la commune où le terrain est situé, s'est justifié le parlementaire auprès de Mediapart. "Je n'ai pas à m'excuser de posséder des biens reçus en héritage. On ne peut me reprocher aucun enrichissement personnel".

Selon le site d'information, une première procédure amiable avait été engagée par la HATVP à la suite de doutes sur la déclaration de M. Rocca Serra.

Candidat à un quatrième mandat dans la 2e circonscription de Corse-du-Sud, Camille de Rocca Serra s'est qualifié dimanche en tête pour le second tour, avec 35,99% des voix. Il affrontera le nationaliste Paul-André Colombani (29,09%).

Dans la même thématique

Enquête sur le patrimoine du député de Corse Rocca Serra (LR)
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le