Éric Ciotti : « Laurent Wauquiez doit parler à Xavier Bertrand »

Éric Ciotti : « Laurent Wauquiez doit parler à Xavier Bertrand »

Le député de Nice était l’invité de l’émission « Audition publique » sur Public Sénat et LCP. Éric Ciotti, au lendemain de la défaite historique de la droite aux élections européennes, appelle Laurent Wauquiez à discuter avec ceux qui ont quitté LR sans rejoindre LREM.
Public Sénat

Par Ariel Guez

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Au lendemain de la défaite aux élections européennes qui a vu Les Républicains faire 8,48 % des suffrages, Éric Ciotti, député de Nice, a appelé sur le plateau de Public Sénat et LCP lors de l’émission « Audition publique » a l’unité et au dialogue au sein de la droite française. « Je souhaite que nous nous rassemblions et qu’il y ait l’unité. Je pense en particulier à Xavier Bertrand qui a quitté notre famille politique » a-t-il annoncé

« Il faut que Laurent Wauquiez ait un dialogue avec lui. Laurent Wauquiez a dit lors du bureau politique qu’il aurait un dialogue avec les personnalités de notre famille politique, mais aussi à l’extérieur. Et bien dans cet extérieur, je pense qu’il faut qu’il y ait ce dialogue avec ceux qui sont partis mais qui n’ont pas rejoint LREM, et c’est notamment le cas de Xavier Bertrand, qui est très critique par rapport à En Marche », a-t-il expliqué.

« Je fais la différence entre ceux qui sont partis parce qu’ils n’avaient pas la même approche sur certains sujets particuliers et ceux qui sont partis pour des places et des postes » poursuit-il, excluant ainsi de fait les cadres des républicains partis à l’été 2017 chez LREM.

Interrogé sur le futur de la recomposition politique amorcée depuis 2017 et l’effondrement du Parti socialiste puis des Républicains, le député de Nice est très clair. « On voit bien que l’objectif d’Emmanuel Macron, c’est de faire disparaître la droite républicaine. Nous ferons tout pour l’empêcher de réussir. […] Ce n’est pas par hasard si Édouard Philippe a fait campagne dans des villes de droite. Le président de la République ne lui a pas donné la mission de redresser le pays, mais celle de fragmenter la droite, et il s’y applique avec un certain zèle », a dénoncé Éric Ciotti.

 

 

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le