Estrosi (LR): l’Etat “unique responsable de la sécurité”

Estrosi (LR): l’Etat “unique responsable de la sécurité”

Le préfet des Alpes-Maritimes department Adolphe Colrat, le Premier ministre Manuel Valls, le président de la région Provence Alpes Côte d’Azur Christian Estrosi lors d’une cérémonie d’hommage aux victimes de l’attentat, le 18 juillet 2016 à Nice AFP/Archives Christian Estrosi, premier adjoint LR à la mairie de Nice, chargé de la sécurité, envisage de recentrer […]
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le préfet des Alpes-Maritimes department Adolphe Colrat, le Premier ministre Manuel Valls, le président de la région Provence Alpes Côte d'Azur Christian Estrosi lors d'une cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat, le 18 juillet 2016 à Nice
Le préfet des Alpes-Maritimes department Adolphe Colrat, le Premier ministre Manuel Valls, le président de la région Provence Alpes Côte d'Azur Christian Estrosi lors d'une cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat, le 18 juillet 2016 à Nice
AFP/Archives

Christian Estrosi, premier adjoint LR à la mairie de Nice, chargé de la sécurité, envisage de recentrer les policiers municipaux "sur une force de proximité", arguant que "l'Etat est l'unique responsable de la sécurité".

"Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est révélateur de cette dérive de l'Etat consistant à utiliser les polices municipales comme variable d'ajustement", déclare dans un entretien vendredi aux Echos l'ancien maire de Nice, au coeur d'une vive polémique avec le gouvernement autour du dispositif de sécurité déployé le soir de l'attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais.

"Nous ne sommes pas dans une coproduction. L'Etat est l'unique responsable de la sécurité", affirme le président de la région Paca. "Les policiers municipaux sont en matière de sécurité placés sous l'autorité du préfet dans le cadre de conventions de coordination" qu'il juge "contestables".

Il "envisage maintenant deux options", sur lesquelles les habitants de Nice seront interrogés "en septembre", indique-t-il. "Soit nous continuons à épauler les forces de police mais sur la base d'une nouvelle convention de coordination. Soit nous recentrons nos agents sur une force de proximité, le respect des arrêtés municipaux en matière de circulation, de stationnement, etc."

"Nous ne réduirons pas les effectifs pour autant", assure-t-il, rappelant que la police municipale niçoise "est l'une des plus importantes de France avec 400 agents titulaires et 180 adjoints de sécurité".

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le