Etat d’urgence: Le Pen opposée à son inscription dans le droit commun

Etat d’urgence: Le Pen opposée à son inscription dans le droit commun

Marine Le Pen (FN) s'opposera à l'inscription dans le droit commun de dispositions de l'état d'urgence, au nom du respect des ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Marine Le Pen (FN) s'opposera à l'inscription dans le droit commun de dispositions de l'état d'urgence, au nom du respect des "libertés individuelles", a-t-elle indiqué mercredi sur France Inter.

"Oui, je m’y opposerai, parce que je pense que ceci est éminemment dangereux", a déclaré la présidente du Front national.

"Le président de la République a dit dans son discours (devant le Congrès, ndlr) qu'il ne fallait pas que la sécurité puisse attenter aux libertés individuelles. Là clairement, si les dispositions de l'état d'urgence entrent dans la loi ordinaire, il y a une violation très lourde, très grave des libertés individuelles", a-t-elle poursuivi.

Emmanuel Macron a annoncé lundi devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles qu'il lèverait "à l'automne" l'état d'urgence, en vigueur depuis les attentats de novembre 2015, tout en annonçant des "mesures renforcées" dans la lutte antiterroriste.

Mme Le Pen s'est par ailleurs déclarée "tout à fait opposée" au fait que les vaccins infantiles recommandés deviennent obligatoires, comme l'a annoncé mardi Edouard Philippe. "D'abord parce que je pense que ça va coûter extrêmement cher et que ça va remplir les poches des grands laboratoires", a-t-elle justifié. "Ca oblige les parents, dont une grande partie sont opposés à cette vaccination multiple dont nous connaissons assez peu les conséquences à long terme", a-t-elle poursuivi.

"Il y a un certain nombre d'experts qui sont liés aux laboratoires ou payés par eux , le lobbyisme des laboratoires est bien connu et par conséquent je n'ai pas de raisons de les suivre aveuglément", a encore affirmé la députée du Pas-de-Calais.

Dans la même thématique

Etat d’urgence: Le Pen opposée à son inscription dans le droit commun
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le