MicrosoftTeams-image

Européennes 2024 : les résultats par liste et les projections en sièges

La liste du Rassemblement national remporte largement ces élections européennes avec 31,37 % des suffrages, loin devant Valérie Hayer qui recueille 14,6 % des voix. La liste de Raphaël Glucksmann arrive en troisième position. Suivez en temps réel les résultats du scrutin grâce à nos infographies.
Rédaction Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Selon les derniers résultats du ministère de l’Intérieur, c’est la liste de Jordan Bardella qui arrive en tête de ces élections avec un score de 31,37 %.

En seconde position, la liste Renaissance de Valérie Hayer recueille 14,6 % des voix, devant le candidat PS – Place publique Raphaël Glucksmann qui obtient 13,83 % des suffrages.

Visualisez en temps réel les scores des 38 listes françaises aux élections européennes, grâce à nos infographies.



Selon le ministère de l’Intérieur, le Rassemblement national, vainqueur de ces élections européennes, remporte ainsi 30 sièges au Parlement européen. En deuxième position, la liste de Valérie Hayer devrait obtenir entre 13 et 13 eurodéputés. De son côté, la liste PS – Place publique de Raphaël Glucksmann en totaliserait également 13.

Grâce à nos infographies actualisées tout au long de la soirée, visualisez les partis qui occuperont les 81 sièges français au Parlement européen.



À quoi pourrait ressembler l’hémicycle après le 9 juin ? Découvrez en images une projection du futur Parlement européen et comparez la avec l’hémicycle actuel.


Dans la même thématique

Européennes 2024 : les résultats par liste et les projections en sièges
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le