Européennes : EELV envisage une liste avec Générations, “pourquoi pas” menée par Mamère

Européennes : EELV envisage une liste avec Générations, “pourquoi pas” menée par Mamère

Le secrétaire national d'EELV David Cormand s'est déclaré mardi ouvert à une liste commune avec le mouvement Générations de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le secrétaire national d'EELV David Cormand s'est déclaré mardi ouvert à une liste commune avec le mouvement Générations de Benoît Hamon, qui pourrait "pourquoi pas" être menée par l'ancien député écologiste Noël Mamère, pour les européennes de 2019.

Le secrétaire d'Europe-Ecologie Les Verts a signalé sur RFI qu'il "n'y avait pas de raison de faire séparément" de Générations pour le scrutin de mai 2019, à "une condition" : que le mouvement de Benoît Hamon ne cherche pas à "recomposer la gauche", mais qu'il "soit prêt à construire une réelle alternative autour de l'écologie".

L'ancien député écologiste Noël Mamère avait plaidé le mois dernier dans un entretien au Monde pour que Générations et EELV ne présentent "qu'une seule liste" car il n'y aurait selon lui "pas d'autres solutions que de s'allier". Il avait alors envisagé de prendre la tête d'une telle liste, déclarant: "si je peux rendre service, je le ferai".

"En termes de candidature, Noël Mamère a proposé la sienne, alors pourquoi pas" a jugé M. Cormand, ajoutant que Noël Mamère était "un peu le Bernie Sanders de l'écologie française".

Le secrétaire d'EELV a cependant tenu à préciser qu'il y avait "d'autres candidats", dont "des députés EELV qui ont fait leurs preuves et qui sont des valeurs sûres".

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le