Européennes: le député Gilbert Collard (RN) en position éligible

Européennes: le député Gilbert Collard (RN) en position éligible

Le député du Rassemblement national Gilbert Collard fera partie des candidats éligibles sur la liste de son parti aux élections...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le député du Rassemblement national Gilbert Collard fera partie des candidats éligibles sur la liste de son parti aux élections européennes, a-t-on appris auprès d'une source proche du RN.

Le député "aura une place éligible", a indiqué cette source à l'AFP.

"Je pourrais (...) oui", avait affirmé au conditionnel sur franceInfo l'avocat et député du Gard, interrogé pour savoir s'il serait sur la liste du RN en position éligible. Si Gilbert Collard est élu et quitte l'Assemblée nationale, il sera remplacé par son suppléant, selon le code électoral, et le parti gardera donc ses six députés.

"Je considère que le vrai combat maintenant se mène à Bruxelles et à Strasbourg. Le parlement (français) n'était pas grand-chose avant (l'élection d'Emmanuel) Macron. Mais depuis, il est devenu une chambre d'enregistrement avec une majorité disciplinaire complètement aux ordres", a expliqué Gilbert Collard.

La présidente du RN, Marine Le Pen, dont la liste est créditée d'environ 22% d'intentions de vote selon les sondages, avait présenté en janvier les 12 premiers candidats. Elle doit annoncer les 67 autres à la fin du mois. Elle-même sera candidate à la dernière place.

Gilbert Collard, qui était le seul député du RN avec Marion Maréchal dans la précédente législature, a estimé par ailleurs que l'ancienne députée RN du Vaucluse "pourrait être une bonne candidate" de son parti pour la présidentielle de 2022 "si Marine Le Pen n'était pas candidate, ce qu'elle doit être légitimement".

A propos du débat des têtes de liste sur France 2 jeudi soir, il a estimé que ce n'était "pas le boulot de la justice" de décider qui devait participer à la joute. "Ca va complètement plomber l'émission", a-t-il jugé.

"Quand un candidat (…) ne représente rien, ce qui est le cas de Florian Philippot (ancien bras droit de Marine Le Pen, NDLR), il ne faut pas pourrir, abîmer la qualité d'un débat", a-t-il affirmé.

La chaîne a consenti mardi à accueillir trois autres candidats à son débat, Benoît Hamon (Générations), Florian Philippot (Les Patriotes) et François Asselineau (UPR), après une décision de justice lui ordonnant de les inviter ou de les inclure dans un rendez-vous similaire.

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le

Paris: The political party LR Les Republicains organized an economic evening
4min

Politique

RIP sur l’immigration : le Conseil constitutionnel rejette la demande des LR

Les Républicains avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée sur l’immigration. Leur proposition de loi référendaire visant à conditionner certaines prestations sociales aux étrangers en situation régulière a été jugée non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Le