Européennes : Pascal Canfin rejoint une liste « avec un défenseur de l’agriculture productiviste » déplore Ronan Dantec

Européennes : Pascal Canfin rejoint une liste « avec un défenseur de l’agriculture productiviste » déplore Ronan Dantec

Ronan Dantec, sénateur écologiste de la Loire-Atlantique, réagit à la présence sur la liste En Marche du patron du WWF France, Pascal Canfin.
Public Sénat

Par Marion D'Hondt

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Mardi après-midi a été dévoilée la liste En Marche pour les élections européennes. Cette liste, portée par la ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, compte deux figures écologistes, dont le patron du WWF France, Pascal Canfin.

Ronan Dantec est « surpris » par le ralliement de Pascal Canfin. Il rappelle que ce dernier avait « refusé le poste de ministre de l’Écologie parce qu’il n’avait pas assez de garanties ».

De plus, il pointe la contradiction pour un écologiste de se retrouver avec « un défenseur de l’agriculture productiviste », en la personne de Jérémy Decerle, patron des Jeunes Agriculteurs.

Ronan Dantec n’a pas envie de commenter son choix, supposant qu’il a « obtenu les garanties » pour « une mutation vers la transition écologique ». De plus, il ne connaît pas les éléments qui sous-tendent l’accord.

Politiquement, Ronan Dantec observe que « l’écologie se décline sur plusieurs sensibilités politiques », avec la thématique au programme de plusieurs formations, en plus de la liste écologiste conduite par Yannick Jadot.

Pour lui, « il y aura un avant et un après les européennes » pour les écologistes, qui devront se poser la question « du positionnement de la campagne de Yannick Jadot ».

Dans la même thématique

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le