“Exceptionnelle complémentarité” de Marine Le Pen et Marion Maréchal selon Chenu

“Exceptionnelle complémentarité” de Marine Le Pen et Marion Maréchal selon Chenu

Il existe une "exceptionnelle complémentarité" entre Marine Le Pen et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, a estimé vendredi le porte...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Il existe une "exceptionnelle complémentarité" entre Marine Le Pen et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, a estimé vendredi le porte-parole du Front national Sébastien Chenu, soulignant que la refondation du parti se ferait sur "l'organisation" mais aussi sur "l'image".

"C'est une exceptionnelle complémentarité. Marine Le Pen, a la solidité, l'expérience; Marion Maréchal-Le Pen, a ce discours, cette fraîcheur, cette utilisation des nouveaux outils. C'est assez exceptionnel qu'on ait ça dans un mouvement politique", a dit M. Chenu sur franceinfo.

Le Front national "mène le débat des idées. Les autres en font l'économie (...), notre refondation à venir se fait sur le débat des idées, c'est-à-dire le programme, elle se fait sur l'organisation, sur l'image", a-t-il ajouté.

Marion Maréchal-Le Pen a effectué un retour remarqué jeudi lors d'un rassemblement conservateur très en vue près de Washington, où elle a encensé le président américain Donald Trump et souhaité "rendre à la France sa grandeur". Elle a dans le même temps annoncé la création d'une "académie de sciences politiques", alimentant les spéculations sur un possible retour dans la politique active, qu'elle avait quittée avant les législatives.

Pour Sébastien Chenu, elle fait ainsi "de la métapolitique", c'est-à-dire qu'elle fait "avancer des idées en dehors du combat électoral et des campagnes électorales". "Tout ce qui va dans ce sens est bien" car "les victoires idéologiques précèdent toujours les victoires politiques", a souligné M. Chenu.

Pour Nicolas Bay, le vice-président du Front national, elle "s'inscrit dans une démarche beaucoup plus large et plus profonde qui consiste à prendre en compte la recomposition politique en cours" qui fait que "le vieux clivage droite/gauche est dépassé".

"Emmanuel Macron accélère le processus mondialiste, eurofédéraliste, de suppression des protections, des limites, des barrières des nations", en opposition à "ceux qui croient dans l'identité, la nation, les libertés". "Cela fait partie du message qu'elle a exprimé de façon très claire hier", a-t-il dit sur Radio Classique.

Interrogé sur la possibilité que l'ex-députée du Vaucluse soit la candidate du FN à l'élection présidentielle de 2022, Sébastien Chenu a répondu qu'il était encore prématuré pour le dire, ajoutant que Marine Le Pen est "aujourd'hui la plus expérimentée, la plus solide".

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le