Exclu, JO : Anne Hidalgo explique pourquoi elle s’est finalement engagée dans la candidature de Paris

Exclu, JO : Anne Hidalgo explique pourquoi elle s’est finalement engagée dans la candidature de Paris

Au début de la campagne de Paris pour l’obtention des Jeux Olympiques en 2024, Anne Hidalgo s’est beaucoup questionnée sur l’intérêt, comme elle dit « d’y aller ou pas ».La maire de Paris se confie pour la première fois à la journaliste Hélène Risser, sur ses doutes et sur « plusieurs choses qui [l’ont] fait changer d’opinion ».
Public Sénat

Par Prescillia Michel

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

L’année 2015 a été marquée par les attentats commis dans la capitale, un événement qui a bouleversé la vie des parisiens mais qui est aussi à l’origine d’un changement de pied d’Anne Hidalgo sur la candidature de sa ville aux JO.

 

Pour elle, ce fut comme un déclic, elle s’est pleinement engagée dans cette campagne afin dit-elle, de « reporter un message d’un Paris qui accueille, d’un Paris qui est là, debout ».

Elle est ainsi devenue la représentante de la capitale car « on attend du maire de Paris qu’il règle les problèmes du quotidien mais qu’il soit l’ambassadeur ou l’ambassadrice de sa ville et qu’il soit aussi dans le rayonnement ».

Un rôle qui a été récompensé puisque le CIO a désigné Paris comme ville hôte pour les Jeux Olympiques d’été en 2024.

Sur ce point, Anne Hidalgo pointe un petit plus, celui d’être une femme : « il fallait peut-être une femme maire de Paris pour gagner les JO »… et un président. Elle souligne également le rôle d’Emmanuel Macron tout en précisant « dans la dernière ligne droite [seulement] parce que quand même, on était parti en 2015 ».

 

Deuxième confidence faite au cours de l’entretien, Anne Hidalgo revient sur les candidatures précédentes de Paris en 2008 et 2012.  Infructueuses et critiquées, elle les présente comme des moments éprouvants pour Bertrand Delanoë.

Bonus // Déshabillons-les, Candidature de Paris pour les JO 2012, Anne Hidalgo raconte la déception de Bertrand Delanoë
00:52

En effet, alors première adjointe au maire, Anne Hidalgo se souvient avoir ressenti violemment « ce qu’il s’est pris comme attaques totalement injustes ».

 

Au-delà de sa propre victoire pour les Jeux de 2024, Anne Hidalgo salue donc les efforts faits par l’ancien maire qui a, dit-elle, « mouillé le maillot ».

 

Elle ajoute : « dans la victoire de Paris 2024, ce qu’il a fait lui, en 2012, a été aussi un élément déterminant parce qu’on s’inscrit tous quand même dans des histoires ».

Dans la même thématique

Exclu, JO : Anne Hidalgo explique pourquoi elle s’est finalement engagée dans la candidature de Paris
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le

Demonstration against the far right, Paris, France – 15 June 2024
8min

Politique

Programme du « Nouveau Front populaire » : l’épineuse question du chiffrage

Abrogation de la réforme des retraites, hausse des salaires, progressivité de la CSG… le coût supposé du programme présenté par le « Nouveau Front populaire » est pointé du doigt par les autres formations politiques, notamment les soutiens d’Emmanuel Macron. Les représentants des partis de gauche se sont réunis ce mercredi pour s’accorder sur un chiffrage commun.

Le