Exclusion d’Éric Ciotti des Républicains : « Il est exclu par les chefs à plume qui manquent de courage » affirme le sénateur RN Aymeric Durox

Cet après-midi, le bureau politique des Républicains a décidé à l’unanimité d’exclure Éric Ciotti, suite à sa décision de conclure une alliance électorale avec le Rassemblement national. Aymeric Durox, sénateur RN de Seine-et-Marne estime qu’Éric Ciotti n’est pas « seul » et que « 50% des militants sont d’accord » avec cette union des droites.
Camille Gasnier

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Une exclusion qui n’est pas réglementaire ?

Le sénateur LR ne reconnaît pas pour l’instant la décision du bureau politique des Républicains : « Je ne sais pas si cette exclusion est réglementaire ». C’est également ce qu’affirme Eric Ciotti dans un communiqué publié après l’annonce de son exclusion : « La réunion convoquée ce mercredi 12 juin a été mise en œuvre en violation flagrante de nos statuts. Elle ne respecte ni les dispositions de l’article 23 alinéa 3 des statuts, ni celles de l’article 23 de notre règlement intérieur ».

« L’histoire est passée devant les sénateurs LR »

Aymeric Durox pointe du doigt l’attitude des dirigeants du groupe Les Républicains : « Il est exclu par les chefs à plume qui manquent de courage. C’est par ce manque de courage qu’ils se sont retrouvés progressivement de 30,20,10 puis 5%, ils vont se retrouver à 1 ou 2%, ils n’existeront plus, ce sera de leur faute. L’histoire est passée devant les sénateurs LR, ils ont préféré ne rien faire et laisser passer le train de l’histoire, ils finiront oubliés et balayés. »

Le sénateur RN estime que « 50% des militants sont d’accord » avec la proposition d’alliance faite par Éric Ciotti

Depuis l’évocation par Éric Ciotti d’une alliance avec le Rassemblement national, le groupe des Républicains est en ébullition et le député des Alpes-Maritimes semble être solitaire. Ce n’est pas l’avis d’Aymeric Durox : « Je ne crois pas [qu’il soit seul], 50% des militants sont d’accord, nous si on prend 50% des militants et donc des électeurs, ça nous suffit très bien ».

De son côté, Éric Ciotti a annoncé qu’il gardait sa fonction de président des Républicains : « Je suis et je reste le président de notre formation politique, élu par les adhérents ».

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le