Faure: Personne “ne doit pas préempter la renaissance” du PS

Faure: Personne “ne doit pas préempter la renaissance” du PS

Le président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale Olivier Faure a mis en garde jeudi contre quiconque chercherait à ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale Olivier Faure a mis en garde jeudi contre quiconque chercherait à "préempter" la renaissance du Parti socialiste, au lendemain d'une interview de l'ancien président de la République François Hollande.

"Je souhaite que toutes celles et ceux qui ont envie de participer au renouveau de la gauche puissent y participer (...) mais il ne faut pas que quiconque cherche à préempter cette renaissance", a déclaré Olivier Faure au micro de franceinfo.

"J'apprécie les rappels utiles que fait le président de la République sortant mais en même temps il ne faut pas considérer qu'il occupe à lui seul l'espace politique qui est celui de la gauche aujourd'hui", a ajouté le député de Seine-et-Marne, également membre de la direction collégiale du PS.

Mercredi, François Hollande a affirmé lors d'un entretien à TV5 Monde qu'il n'abandonnait pas la vie politique et qu'il ne s'empêcherait pas de dire ce qu'il a "à dire" "à un certain moment".

"Je pense qu'il y a évidemment une frustration de sa part à ne pas avoir pu défendre, revendiquer cette part de son bilan qui aujourd'hui s'avère positive, donc il n'est pas illogique que l'ancien président participe à cet exercice d'inventaire critique ou positif, et cet exercice ne va pas non plus nous interdire un vrai devoir d'invention", a également déclaré Olivier Faure.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le