Faure (PS) moque “l’aile gauche de la majorité”, conduite par Le Drian

Faure (PS) moque “l’aile gauche de la majorité”, conduite par Le Drian

Le numéro un du PS Olivier Faure a ironisé dimanche sur la création d'une "aile gauche de la majorité", lancée la veille par l...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le numéro un du PS Olivier Faure a ironisé dimanche sur la création d'une "aile gauche de la majorité", lancée la veille par l'ancien socialiste rallié à Emmanuel Macron, Jean-Yves le Drian, évoquant "un club d'alcooliques anonymes" qui a "trahi" la gauche.

Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt, deux anciens socialistes devenus ministres d'Emmanuel Macron, ont lancé samedi avec une soixantaine d'anciens députés, élus locaux ou militants, un mouvement "Territoires de progrès", qui se veut ancré à l'aile gauche de la majorité, en soutien au chef de l'Etat.

Le numéro un du PS a brocardé dimanche cette initiative. "Ca donne le sentiment d’être confronté à un club d’alcooliques anonymes, qui au petit matin se retrouvent, après la gueule de bois, et se disent +bonjour, je m’appelle Jean, j'ai découvert que j’avais trahi la gauche et c’est pas facile+", a-t-il ironisé dans l'émission "Questions politiques" de France Inter/Franceinfo/Le Monde.

Cependant, "si demain il y a des gens qui considèrent que la République en marche est un chemin qui les a menés à une impasse et qu’ils veulent revenir", le premier secrétaire du PS s'est dit prêt à les accueillir pour constituer un "arc social, écologique, démocratique".

Selon un sondage Elabe fin janvier, moins de deux Français sur dix reconnaissent au chef de l'Etat une capacité à rassembler, loin de la promesse du "en même temps" originel.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est expliqué dimanche sur son initiative de la veille dans l'émission politique Le Grand Jury RTL/TF1/LCI/Le Figaro, en disant vouloir ancrer la social-démocratie dans la majorité, pour y faire entendre "davantage sa voix".

"Nous avons une social-démocratie qui était un peu orpheline et qui s'est retrouvée assez largement dans l'élection d'Emmanuel Macron", a-t-il expliqué.

Et le Parti socialiste, devenu selon le ministre "membre de la gauche protestataire", a cessé d'être un "parti de gouvernement", a considéré l'ex-ministre de la Défense de François Hollande (2012-2017).

Dans la même thématique

Faure (PS) moque “l’aile gauche de la majorité”, conduite par Le Drian
6min

Politique

Financiarisation du football : « Dans d’autres secteurs, ça aurait fait scandale », estime l’ancien patron de l’OM

La commission d’enquête sénatoriale sur la financiarisation du football auditionnait ce mardi, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, Christophe Bouchet auteur de « Main basse sur l’argent du foot français » est revenu sur l’accord très contesté, conclu entre la Ligue de football professionnel (LFP) et le fonds d’investissement CVC en 2022.

Le

illustration election Europeenne de Juin 2024
10min

Politique

Débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella : le « meilleur atout » de la liste Hayer… ou son « désaveu » ?

C’est le premier ministre, et non la tête de liste de la majorité présidentielle, Valérie Hayer, qui va affronter le candidat du RN, jeudi sur France 2. Un duel où chaque camp espère marquer des points. Mais du côté de la liste PS/Place Publique, on dénonce un « duo » et l’exclusion de Raphaël Glucksmann du débat, dont on demande même l’annulation.

Le

France New Caledonia Unrest
8min

Politique

Macron en Nouvelle-Calédonie : au Sénat, le report du Congrès fait « consensus »

Alors que la porte-parole du gouvernement a annoncé que le Président de la République se rendra en Nouvelle-Calédonie dans les prochaines heures, en compagnie de plusieurs ministres, de nombreuses voix au Sénat se font entendre pour temporiser sur la tenue du Congrès, qui devait se réunir à la suite du vote favorable des deux chambres sur le projet de loi constitutionnel prévoyant l’élargissement du code électoral.

Le