Fillon: “lutter contre l’antisémitisme”, c’est “défendre la France”

Fillon: “lutter contre l’antisémitisme”, c’est “défendre la France”

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a affirmé lundi que "lutter contre l'antisémitisme", c'était ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a affirmé lundi que "lutter contre l'antisémitisme", c'était "défendre la France et la République", à l'occasion d'une visite au Mémorial de la Shoah à Paris.

"Ce n'est pas la première fois que je viens au Mémorial. Je ressens toujours, comme tous ceux qui le visitent, une émotion très profonde", a affirmé l'ex-Premier ministre, qui était accompagné de Me Serge Klarsfeld, avocat et historien, et de son fils Me Arno Klarsfeld, qui fut son conseiller à Matignon.

"On mesure ici devant la liste incroyablement longue des noms des victimes de la Shoah, à quel point les Européens, les nazis singulièrement, mais tous ceux qui leur ont prêté la main et en particulier le régime de Vichy, ont commis le crime ultime", a ajouté M. Fillon.

"On mesure à quel point il est nécessaire aujourd'hui de faire le travail de mémoire pour lutter contre ceux qui nient ce crime et pour lutter contre l'antisémitisme et le racisme, qui continuent à être une forme de cancer pour notre humanité".

"Le travail qui est fait ici au Mémorial est un travail d'abord d'historien mais aussi un travail de pédagogie, un travail de lutte contre l'antisémitisme et contre le racisme. C'est un travail qui est fondamental, qui doit être encouragé", a-t-il dit. Il a "félicité les équipes du Mémorial" pour leur travail.

"L'antisémitisme est toujours présent. On l'a vu avec les enfants assassinés à l'école de Toulouse, les victimes de l'Hypercacher, c'est un danger qui menace la démocratie, qui menace l'humanité et qui doit faire l'objet de toute notre attention et de toute notre volonté", a également affirmé le candidat.

"Au fond ici, c'est la raison pour laquelle je suis venu: on se bat pour défendre les juifs, pour lutter contre l'antisémitisme mais à travers ce combat, on se bat pour défendre la France et la République", a-t-il assuré.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le