Fillon, Sarkozy, Juppé : à quand la photo de famille ?

Fillon, Sarkozy, Juppé : à quand la photo de famille ?

François Fillon enchaine les meetings en région dans les derniers jours de la campagne, mais malgré l’appel de Xavier Bertrand, un meeting rassemblant le candidat LR, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, n’est pas d’actualité avant le premier tour.
Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

« Les élus ? Bah, on fera sans eux ! ». Cette phrase de François Fillon rapportée par le journal le Monde dans son édition du 2 mars dernier illustrait la réaction du candidat LR en pleine tourmente médiatique face à une vague de défections dans ses rangs. Plus d’un mois plus tard, la campagne reprend bon gré mal gré ses droits mais François Fillon peine à rassembler la « famille » des Républicains.

« Sincèrement j’aimerais bien mais je ne crois pas que ce soit prévu au programme »

Les sobres messages de soutiens de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé dimanche, sur Facebook et Twitter  ne peuvent faire illusion. Appelé de ses vœux par la président LR des Hauts-de- France, Xavier Bertrand, un meeting rassemblant sur la même estrade l’ancien président de la République et les deux anciens Premiers ministres semble plus qu’hypothétique. Le maire de Bordeaux ne sera d’ailleurs pas présent ce jeudi à Toulouse pour une réunion publique. « Sincèrement j’aimerais bien les voir tous les trois rassemblés dans un meeting. Je n’ai pas d’informations particulières mais je ne crois pas que ce soit prévu au programme » regrette François Noël Buffet, sénateur LR du Rhône et fidèle soutien du candidat LR

« C’est une situation inédite, dans le passé récent, le parti a toujours donné l’image d’un rassemblement autour du leader. Dimanche dernier (meeting de François Fillon  au salon des expositions de la porte de Versailles à Paris ndlr), le rassemblement affiché n’était pas crédible sans la présence  d’Alain Juppé et Nicolas Sarkozy » commente le politologue Olivier Rouquan.

« Quand vous touchez le fond de la piscine, vous finissez toujours par remonter »

Alors que François Fillon tiendra meeting à Montpellier vendredi soir, un élu LR de l’Hérault, qui a pris ses distances avec François Fillon, confesse : « les élus ne sont pas motivés, ils tiennent juste pour les législatives. » Au parc des Expositions de Montpellier, l’équipe du candidat LR attend 3000 personnes pour sa réunion publique. « Ils viendront du Vaucluse, du Gard de l’Aude…. Dans une région qui compte 6 millions d’habitants, ce serait un comble qu’ils n’arrivent pas à remplir la salle » considère cet élu. Et quand on évoque une légère remontée de François Fillon dans les sondages : il tranche : « quand vous touchez le fond de la piscine, vous finissez toujours par remonter ».

« Pas d’état d’âme, ça fonce et ça gagne »

« Pour un parti traditionnel comme Les Républicains qui a enregistré des victoires aux dernières élections locales, ce déficit de relais sur le terrain est problématique. Ils jouent un rôle de leader d’opinion et doivent relayer la dynamique en faveur du candidat » observe Olivier Rouquan.  Mercredi, à Lyon, François Fillon n’est pas passé voir les élus locaux avant son meeting. C’est François Baroin, président de l’Association des maires de France et François Noël Buffet qui s’en sont chargés. (Voir le reportage de Jérôme Rabier et Marie Brémeau). « La voix d’un élu ça compte encore, et surtout d’un élu de proximité, de nos communes, de nos territoires. Donc 10 jours à fond (…) pas d’état d’âme, ça fonce et ça gagne » lance François-Noël Buffet en guise de motivation.

« Dans une campagne électorale, il y a forcement des tensions »

En ces dernier jours de campagne, François Fillon enchaine les meetings en région, quitte à voir grand.  Lundi prochain le candidat LR sera à Nice au palais de Nikaïa qui peut contenir 9000 places. Le sénateur LR des Alpes-Maritimes, Jean-Pierre Leleux « s’étonne » que l’on puisse dire dans la presse que les troupes LR ne soient pas toutes derrière François Fillon. « Tous les secrétaires départementaux sont mobilisés pour cet évènement. Je suis relativement proche de cette campagne et je peux vous dire que les choses vont bien. Dans une campagne électorale, il y a forcement des tensions mais c’est le cas également dans l’équipe d’Emmanuel Macron ». Quant à la perspective de voir 9000 personnes à Nice dans quatre jours, Jean-Pierre Leleux concède qu’un lundi de Pâques à 17H, la mission n’est pas gagnée d’avance.

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le