Fiscalité : Éric Woerth veut que les Français puissent affecter 5% de leur impôt au projet de leur choix

Fiscalité : Éric Woerth veut que les Français puissent affecter 5% de leur impôt au projet de leur choix

Le président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale défendra début avril une proposition de loi pour « le rétablissement du pouvoir d’achat » des Français.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

C’est leur contribution au grand débat national. Les députés LR défendront début avril à l’Assemblée nationale une série d’idées, via une proposition de loi du « rétablissement du pouvoir d’achat ». « C’est la réparation des 20 premiers mois d’Emmanuel Macron », explique sur Public Sénat le député LR Éric Woerth. Baisse de l’impôt sur le revenu de 10%, retour sur la hausse de CSG sur les retraites, ré-indexation des retraites sur l’inflation, le président de la commission des Finances imagine aussi une nouvelle manière d’affecter les recettes aux politiques publiques.

« Il y a beaucoup de gens qui disent : on ne sait pas où notre argent va », constate l’ancien ministre. D’où son idée : proposer que les Français choisissent eux-mêmes une partie des arbitrages budgétaires. « Je propose, par exemple, que 5% de l’impôt sur le revenu, vous puissiez l’affecter à la politique de votre choix […] Cela montrerait qu’il y a aussi un impôt participatif. »

Une part verte dans les impôts

Éric Woerth rappelle également qu’il faut « aller plus loin » dans la baisse de la dépense publique. « Il faut plus de services publics mais on les délivrera autrement », détaille-t-il.

Il imagine encore une façon moins « punitive » de financer la transition énergétique, en réservant une « part verte » dans les grands impôts, comme un ou deux points de TVA directement réservés à l’environnement. « Ce serait une manière tout à fait nouvelle et plus acceptable que l’augmentation totalement débridée de l’essence ou l’énergie », considère-t-il.

Dans la même thématique

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le