FN : « Cabale », « tribunal », le clash entre Rachline et Kauffmann s’envenime

FN : « Cabale », « tribunal », le clash entre Rachline et Kauffmann s’envenime

La sénatrice FN du Var, Claudine Kauffmann a été suspendue à titre provisoire de son parti pour un post Facebook où elle comparait des migrants à l’occupation nazie. Contactée par publicsenat.fr, elle dénonce « une cabale de son propre parti ». « Je pense que cela se réglera devant le tribunal » répond David Rachline.
Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

« Ce sont des petits arrangements entre amis. Je ne voulais pas démissionner alors maintenant tous ceux qui sont du côté de David Rachline et de Frédéric Boccaletti sont contre moi. Cette cabale est très difficile à vivre surtout quand ça vient de son propre parti. Je ne pensais pas que c’était comme ça au FN ».

« La ruse » de Claudine Kauffmann

Le non-cumul des mandats a parfois des conséquences surprenantes. Élu sénateur FN du Var en 2014, David Rachline a dû démissionner il y a quelques jours pour conserver la mairie de Fréjus. Figurant en deuxième place sur sa liste, Claudine Kauffmann le remplace à la Haute Assemblée. Mais la succession ne s’est pas faite sans heurts. Et un moment de flottement a entouré le passage de témoin. Selon un article du Canard Enchaîné du 27 septembre, Claudine Kauffman ne souhaitait pas siéger « pour raison de santé ». L’honneur revenait donc au troisième de la liste, le secrétaire départemental FN du Var, Frédéric Boccaletti, un proche de David Rachline. Le 25 septembre, M. Boccaletti expliquait à l’AFP être « en attente de la réponse écrite de Mme Claudine Kauffman ». « Si elle ne souhaite pas siéger et démissionne pour raisons de santé, je suis le 3e sur la liste » confirmait-il.

« J’ai rusé. Cet été, j’ai dit à David Rachline que j’étais malade pour ne pas me rendre à la mairie de Fréjus. Il m’avait demandé de venir pour que je signe ma démission » indique Mme Kauffmann.

« Führer » contre « occupation »

Le 3 octobre, le site Buzzfeed se penche sur le compte Facebook de Claudine Kauffmann et exhume plusieurs posts dont un, où la sénatrice compare, photos à l’appui, des migrants à l’occupation nazie. Dans la foulée, David Rachline, le nouveau directeur de la communication du FN annonce la suspension du parti de la sénatrice « dans l'attente d'explications et de clarifications sur ses propos ».

Depuis, si la sénatrice assure à publicsenat.fr avoir « supprimé par erreur » cette publication, elle semble assumer son analogie et rappelle que Marine Le Pen en son temps avait, elle aussi, « comparé les prières de rue à l’occupation ». « Et quand David Rachline imite le Führer dans sa voiture, on ne lui dit rien » s’agace-t-elle en référence à une vidéo de 2014 publiée par le Point. Une justification qu’elle développe également sur Facebook.

fuhrer.jpg

Frédéric Boccaletti et David Rachline vont saisir la justice

« Je ne suis pas raciste, les deux hommes que j’ai aimés étaient de confession juive » complète-elle pour sa défense. Décidément très active sur Facebook, Claudine Kauffmann a eu toutefois la main lourde dans ses attaques, en likant notamment un post injurieux à l’égard de M. Boccaletti. Au blog « extrême(s) du Monde, Mme Kauffmann raconte avoir été « menacée par les sbires de M. Boccaletti ». Toujours selon ses dires, ils auraient « menacé de lui taper dessus ».

fausse_couche.jpg

« Elle devra répondre de ses injures et de ses accusations devant les tribunaux. Nous avons voulu jouer l’apaisement. Maintenant on arrête. J’engage une en action en justice dès aujourd’hui » annonce à publicsenat.fr, Frédéric Boccaletti. Par cette déclaration transmise par son cabinet, David Rachline est sur la même ligne. « Je pense que cela se réglera devant le tribunal. Il faudra qu’elle assume ses déclarations ».

Claudine Kauffmann confirme un rendez-vous avec Marine Le Pen, à l’Assemblée nationale, le 18 octobre. « On verra par la suite si je suis toujours au FN ». Et assure, quoiqu’il arrive, qu’elle compte bien remplir son mandat de sénatrice pour ces trois prochaines années.

Mise à jour :

« Le 18 décembre 2018 : Claudine Kauffmann a été condamnée par la cour d’Appel d’Aix pour diffamation à l’encontre de Frédéric Boccaletti. La Cour a estimé que ses « propos sont suffisamment clairs » et constituent « à l’évidence des propos diffamatoires qui portent atteinte à l’honneur et à la considération » de Frédéric Boccaletti.

 

 

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

FN : « Cabale », « tribunal », le clash entre Rachline et Kauffmann s’envenime
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le