Paris: Meeting for the Kurds of Syria

Fonds Marianne : l’audition de Mohamed Sifaoui reprogrammée le 15 juin

Le directeur des opérations de l’USEPPM, Mohamed Sifaoui qui ne s’est pas présenté devant la commission d’enquête sénatoriale sur le Fonds Marianne ce mardi, en raison d’une perquisition à son domicile, est de nouveau convoqué par les parlementaires, jeudi 15 juin à 9 heures.
Simon Barbarit

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le directeur des opérations de l’Union des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire (USEPPM) était attendu par la commission d’enquête sénatoriale ce matin à 9h quand les élus ont reçu un mail de son avocat les informant d’une perquisition à son domicile. « Dès lors cette audition n’aura pas lieu. Nous verrons comment nous pourrons avancer dans ce dossier par la suite », a regretté Claude Raynal, le président socialiste de la commission d’enquête.

La commission d’enquête n’a pas perdu de temps et annonce quelques heures plus tard dans un communiqué, une nouvelle convocation de l’essayiste jeudi 15 juin à 9 heures.

Il y a 15 jours, Mohamed Sifaoui avait déjà fait faux bond aux sénateurs pour « raisons de santé ». C’était alors Cyril Karunagaran, le président de l’USEPPM qui avait répondu tant bien que mal aux questions des parlementaires. Son association était la principale bénéficiaire du Fonds Marianne lancé par Marlène Schiappa après l’assassinat de Samuel Paty. Piloté par le comité interministériel, ce fonds était doté de plus de 2 millions d’euros avait pour objectif d’accompagner des associations investies dans la promotion des valeurs républicaines pour répliquer aux discours séparatistes en ligne. Bénéficiaire de la plus grosse subvention, 355 000 euros, Cyril Karunagaran avait peiné à justifier l’utilisation de cet argent.

« Mohamed Sifaoui a eu, au moment du lancement du fonds Marianne, des contacts répétés avec des membres du cabinet de Marlène Schiappa et du secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Son audition par la commission d’enquête doit donc permettre d’éclairer les conditions d’attribution de la subvention à l’Union des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire (USEPPM) et, plus largement, la sélection et le suivi de l’ensemble des projets du fonds Marianne, sans se prononcer sur des faits relevant de la compétence exclusive de l’autorité judiciaire », peut-on lire dans le communiqué de la commission d’enquête.

Mohamed Sifaoui sera donc auditionné après l’ancienne ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa et sa successeure Sonia Backès qui répondront aux questions des sénateurs mercredi 14 juin.

 

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le