Françafrique : « La France n’a pas vu l’Afrique changer » pour Antoine Glaser

Françafrique : « La France n’a pas vu l’Afrique changer » pour Antoine Glaser

Invité de l’émission « On va plus loin », Antoine Glaser, spécialiste de l’Afrique, et auteur de « AfricaFrance » explique que la France se trompe en se croyant encore en terrain conquis en Afrique.   
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Fini la Françafrique ! C’et l’AfricaFrance dont il est question aujourd’hui, pour le journaliste et écrivain Antoine Glaser. Les relations entre la France et l’Afrique, appelées souvent « Françafrique », auraient changé mais la France, trop arrogante selon ce spécialiste de l’Afrique, serait la seule à ne pas s’en être aperçue : « On a l’impression que la France n’a pas vu cette Afrique changer (…) [Elle] a exporté sur ce continent non seulement sa langue mais son code napoléonien. Elle a exporté toute sa culture et a négligé totalement l’Afrique des Africains. Et l’Afrique des Africains est en train d’émerger maintenant. Mais la France le voit mal et le perçoit mal » analyse-t-il.

Les chefs d’état africains, qui « ont le monde entier dans la salle d’attente de l’Afrique », sont tellement courtisés par d’autres pays, qu’ils deviennent plus indépendants vis-à-vis de la France. Et alors même que celle-ci s’efface : « La présence de l’armée française sert de cache-misère à finalement une présence globale française en déshérence » estime le journaliste. 

OVPL : Entretien Antoine Glaser en intégral
14:38

Entretien avec Antoine Glaser en intégral

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le