France Télévisions: les députés ne reviennent finalement pas sur les coupes budgétaires

France Télévisions: les députés ne reviennent finalement pas sur les coupes budgétaires

Les députés ne sont finalement pas revenus samedi soir sur les coupes infligées à France Télévisions dans le projet de budget...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Les députés ne sont finalement pas revenus samedi soir sur les coupes infligées à France Télévisions dans le projet de budget 2018, qu'ils avaient pourtant atténuées en commission, ceci en dépit des protestations du groupe public.

Le gouvernement avait décidé fin septembre de réduire de 50 millions d'euros le budget du groupe public l'an prochain, à 2,57 milliards d'euros, par rapport à son contrat d'objectif et de moyens conclu avec l'ancien exécutif.

Mais le rapporteur général du Budget Joël Giraud (LREM) avait fait voter en commission un amendement qui visait à atténuer cette coupe de 20 millions d'euros, essentiellement en repoussant d'un an l'entrée en vigueur de la loi Gattolin, qui prévoit l'interdiction à partir de janvier 2018 de la publicité autour des programmes pour enfant diffusés sur les chaînes du service public.

Cet amendement devait être revoté dans l'hémicycle pour être intégré dans le projet de budget.

Mais, en séance samedi soir, M. Giraud a retiré son amendement sans donner d'explications.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a évoqué la nécessité d'une "diversification" structurelle du financement de France Télévisions, expliquant "qu'il n'est pas normal que 90% des recettes viennent du financement de l'Etat".

Une journée de grève a eu lieu le 17 octobre au sein du groupe public contre ces coupes.

Le conseil d'administration de France Télévisions avait prévenu fin septembre que cette baisse risquait de contraindre l'entreprise à revoir ses "engagements et obligations".

Plusieurs organisations professionnelles de l'audiovisuel et de la culture ont également manifesté leurs inquiétudes.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le