Franck Riester constate des « prises de position différentes » entre députés et sénateurs LR

Franck Riester constate des « prises de position différentes » entre députés et sénateurs LR

À la veille de la présentation du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat, le ministre chargé des Relations avec le Parlement a pointé du doigt les divergences existantes chez les parlementaires LR.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Autre chambre parlementaire, autre ambiance. Même si tous les présidents de groupe sénatoriaux étaient loin d’être acquis à la cause du gouvernement, Élisabeth Borne n’a pas manqué de souligner l’état d’esprit différent régnant au Sénat ce 6 avril. Pour le nouveau ministre chargé des Relations avec le Parlement, Franck Riester, c’est bien la méthode sénatoriale qui doit servir d’inspiration politique dans ce paysage politique fragmenté. Le Sénat est « une méthode de travail, de sérieux, d’écoute, qu’il nous faut particulièrement, collectivement, retenir dans ce moment particulier. »

La « nouvelle méthode » exposée par la Première ministre, consistera à « tenir compte de l’avis de celles et ceux, dans les partis de gouvernement, qui sont constructifs », a développé le leader d’Agir, la droite constructive.

L’interlocuteur gouvernemental des parlementaires n’a d’ailleurs pas apprécié le vacarme qui a ponctué la prise de parole d’Élisabeth Borne à l’Assemblée nationale. Franck Riester évoque des députés NUPES (Nouvelle Union populaire écologique et sociale) « qui étaient très agressifs, presque caricaturaux dans leur façon d’être dans l’opposition très dure, sans proposition ». « On doit être dans une autre façon de travailler », selon le ministre.

À lire aussi : Les sénateurs LR pas convaincus par le plafonnement des prix de l’essence voulu par les députés LR

À la veille de la présentation du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat, Franck Riester a même relevé des dissensions au sein des Républicains. « On a senti que Bruno Retailleau n’était parfois pas d’accord avec les propositions de ses collègues de l’Assemblée nationale », a-t-il souligné.

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le

Paris: The political party LR Les Republicains organized an economic evening
4min

Politique

RIP sur l’immigration : le Conseil constitutionnel rejette la demande des LR

Les Républicains avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée sur l’immigration. Leur proposition de loi référendaire visant à conditionner certaines prestations sociales aux étrangers en situation régulière a été jugée non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Le