François Bayrou : « je vais tout faire pour aider Emmanuel Macron »

François Bayrou : « je vais tout faire pour aider Emmanuel Macron »

Emmanuel Macron et François Bayrou se sont parlés pendant près d’une heure, dans un restaurant du Palais de Tokyo à Paris.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le clan Macron avait savamment organisé l’image. Cette poignée de main entre le candidat à la présidentielle et son nouvel allié, François Bayrou, était le point d’orgue de cette rencontre, destinée avant tout aux photographes. Le tout au Palais de Tokyo, un lieu hautement culturel. Les deux hommes ont échangé pendant près d'une heure avant de s'exprimer devant les journalistes. « Je tenais publiquement à remercier François Bayrou pour le choix qui a été le sien et la responsabilité qu’il a prise » a débuté Emmanuel Macron. « Je la mesure car elle n’est pas mince sur le plan personnel, politique et historique. »

« C’est à la fois un renouvellement de la vie politique (…) mais aussi un mariage avec des familles politiques qui ont leur histoire politique, leurs valeurs » précise le candidat à la présidentielle. « C’est un tournant de cette campagne mais aussi de la vie politique française. »

Il a ensuite donné quelques détails sur leur rencontre : « Nous avons parlé du fond avec une volonté : construire ce rassemblement et ce renouvèlement avec des conditions solides d’un espoir nouveau, d’une capacité française à entrer dans le 21ème siècle. »

De son côté, François Bayrou a salué « une rencontre de bonne foi dont le but est simplement de rendre de l’espoir à un pays qui l’avait perdu. » Et de préciser : « on n’a pas  parlé d’intérêts partisans, on a pas eu de négociations (…) nous avons eu le sentiment qu’on ne pouvait pas continuer comme avant. » Même son de cloche du côté d’Emmanuel Macron qui a balayé tout accord sur les législatives. « Il faut faire les choses dans le bon ordre, viendront ensuite les législatives » a tranché le candidat. « Dans cette campagne, François Bayrou va apporter son expérience, sa sensibilité. Puis ce sera le temps des législatives. C’est le temps politique. »

Le maire de Pau est aussi revenu plusieurs fois sur ses critiques précédentes envers Emmanuel Macron. « Il ya  des moments où on est obligé de dépasser tout cela car ce qu’il se passe est trop grave » a-t-il souligné. « Ce n’est pas un secret que nous avons des différences, des nuances.» Quant à ces critiques, « ce n’était pas si dur que ça, c’était vigoureux » précise-t-il.

Il a enfin rappelé son rôle dans cette campagne. « Mon rôle est très simple : je vais tout faire pour aider » explique François Bayrou, soulignant qu’il n’y avait « qu’un seul candidat, je n’ai jamais accepté l’idée de ticket. »

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le