Froid et sans-abri: le FN oppose migrants et SDF

Froid et sans-abri: le FN oppose migrants et SDF

Le Front National estime vendredi que pour venir en aide aux sans-abri, "la première des choses à faire est de cesser de saturer...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le Front National estime vendredi que pour venir en aide aux sans-abri, "la première des choses à faire est de cesser de saturer l'hébergement d'urgence par une immigration de plus en plus massive".

"Malgré le déni gouvernemental, il est très difficile de ne pas établir un lien entre (la) difficulté à loger les SDF et l'afflux massif de migrants dans notre pays, dont le logement est souvent pris en charge prioritairement par les pouvoirs publics", soutient le FN dans un communiqué.

"A ce titre, le devoir du gouvernement français est de mettre un coup d'arrêt à la politique d'accueil des migrants", poursuit-il.

La situation des personnes sans-abri, que le FN qualifie de "victimes de la politique migratoire irresponsable du gouvernement", préoccupe les associations de solidarité, notamment depuis que la France est touchée par une vague de froid.

Le directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité (Fnars), Florent Gueguen, avait estimé mercredi que la France connaissait "l'un des hivers les plus difficiles sur le front de l'hébergement", avec toujours plus de sans-abri contraints de dormir dehors malgré les froides températures.

"Si tous les hivers sont difficiles, celui-là n'est pas plus difficile que les autres", a répliqué Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France vendredi. "En 2012, il y avait 80.000 places d'hébergement. Nous sommes passés à plus de 128.000 et nous continuons à en ouvrir".

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le