Gallet révoqué: “Le CSA prend ses décisions de manière indépendante”, assure Griveaux

Gallet révoqué: “Le CSA prend ses décisions de manière indépendante”, assure Griveaux

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré jeudi, au lendemain de l'annonce de la révocation par le Conseil supérieur de l...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré jeudi, au lendemain de l'annonce de la révocation par le Conseil supérieur de l'audiovisuel de Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, que "le CSA prend ses décisions de manière indépendante".

"Il n'y a pas eu de demande du gouvernement (...) Le gouvernement a exprimé un souhait, le CSA prend ses décisions de manière indépendante", a déclaré M. Griveaux sur Europe 1, alors que les avocats de Mathieu Gallet ont dénoncé "la pression de l'Etat", le CSA récusant quant à lui avoir cédé à une quelconque influence politique.

"Les temps ont changé. Le CSA est une instance indépendante et il n'est nullement question de remettre en cause cette indépendance", a ajouté M. Griveaux.

"Je rappelle que Mathieu Gallet a été condamné en première instance, pour attribution de marchés publics, pour favoritisme dans cette attribution, qu'il a été condamné à un an de prison avec sursis, 20.000 euros d'amende", a souligné M. Griveaux.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux quitte l'Elysée après un conseil des ministres, le 17 janvier 2018
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux quitte l'Elysée après un conseil des ministres, le 17 janvier 2018
AFP/Archives

"Il est important d'avoir à la tête des grandes entreprises publiques, ou des grands opérateurs publics, des personnes dont l'exemplarité soit inattaquable", a-t-il poursuivi.

Relancé sur l'intervention de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, qui avait jugé "inacceptable" son maintien et appelé l'intéressé et le CSA à "tirer les conséquences" du jugement, M. Griveaux a jugé "normal que le gouvernement exprime son souhait sur des situations qui occupent et préoccupent beaucoup des salariés d'un groupe important pour l'audiovisuel français".

Sur France Inter, le délégué général de LREM, Christophe Castaner, a également affirmé qu'il s'agissait d'"une décision indépendante du CSA". "Cette décision est prise, considérons que c'est la bonne, par contre veillons sur la bonne gouvernance, le plus vite possible, de Radio France", a-t-il ajouté.

Le CSA a décidé mercredi de révoquer M. Gallet de la présidence de Radio France à compter du 1er mars, tirant les conséquences de sa condamnation pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA, et répondant aux voeux du gouvernement qui réclamait son départ.

"C'est une décision que nous regrettons profondément. La pression de l'Etat a été plus forte que la présomption d’innocence", ont dénoncé les avocats de Mathieu Gallet, Christophe Ingrain et Rémi Lorrain.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le