Gérard Larcher dément « avec la plus grande fermeté » vouloir « débrancher » François Fillon

Gérard Larcher dément « avec la plus grande fermeté » vouloir « débrancher » François Fillon

Il dément formellement. Mais L’Obs maintient : selon l’hebdomadaire, Gérard Larcher, proche de François Fillon, va « débrancher » le candidat « dans les heures qui viennent » en raison des conséquences désastreuses des différentes révélations qui touchent François Fillon depuis 10 jours. Dernière en date : une vidéo de Penelope Fillon datant de 2007, diffusée dans Envoyé spécial sur France 2 […]
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Il dément formellement. Mais L’Obs maintient : selon l’hebdomadaire, Gérard Larcher, proche de François Fillon, va « débrancher » le candidat « dans les heures qui viennent » en raison des conséquences désastreuses des différentes révélations qui touchent François Fillon depuis 10 jours. Dernière en date : une vidéo de Penelope Fillon datant de 2007, diffusée dans Envoyé spécial sur France 2 jeudi soir, où elle déclare n'avoir « jamais été l'assistante » de son mari.

Après consultation des ténors du parti, Gérard Larcher aurait décidé d’agir. « Depuis le début de l'affaire, il est "hystérique" face à l'irresponsabilité de son champion. Comme la plupart des fidèles du candidat qui n'étaient au courant de rien, il se sent trahi » écrit L’Obs, qui ajoute que le président LR du Sénat serait « conscient d'être l'un des rares à pouvoir parler "cash" à Fillon, et à disposer du poids politique nécessaire» pour lui parler les yeux dans les yeux. Et lui demander de se retirer.

Des intentions vite dénoncées par l’intéressé sur son compte Twitter. « Je tiens à démentir avec la plus grande fermeté les allégations extravagantes des médias : je confirme ce matin mon total soutien à François Fillon » affirme Gérard Larcher.

Réponse de l’hebdomadaire de gauche : « Malgré son démenti sur Twitter, le président du Sénat (…) songe bien à le "débrancher" ». Contactés par publicsenat.fr, les entourages du candidat et de Gérard Larcher n’ont pour l’heure par répondu à nos sollicitations.

Dans la même thématique

Gérard Larcher dément « avec la plus grande fermeté » vouloir « débrancher » François Fillon
3min

Politique

Attaque informatique en Nouvelle-Calédonie : « Il est temps de se protéger » des influences étrangères, appelle Claude Malhuret

Quelques heures après une cyberattaque de grande ampleur avant l’atterrissage de l’avion présidentiel à Nouméa, le président du groupe Les Indépendants au Sénat considère que le phénomène des influences étrangères sur le territoire français devient « massif ». « Il est temps d’arrêter notre déni », avertit-il.

Le