Gérard Larcher rappelle qu’il ne veut « pas de nouveau big bang territorial »

Gérard Larcher rappelle qu’il ne veut « pas de nouveau big bang territorial »

Après le président de l’Assemblée nationale ce midi, le président du Sénat, Gérard Larcher, a présenté ses vœux pour 2017. Ce proche de François Fillon a rappelé qu’il ne souhaitait pas une nouvelle grande réforme territoriale, après la fusion de régions. « Nous devons parfaire, éclairer ces réformes dans les mois qui viennent. Le Sénat y […]
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Après le président de l’Assemblée nationale ce midi, le président du Sénat, Gérard Larcher, a présenté ses vœux pour 2017. Ce proche de François Fillon a rappelé qu’il ne souhaitait pas une nouvelle grande réforme territoriale, après la fusion de régions.

« Nous devons parfaire, éclairer ces réformes dans les mois qui viennent. Le Sénat y prendra toute sa part. Mais il ne s’agira pas d’imaginer un nouveau big bang territorial. Nos élus sont fatigués de tout cela. En revanche, il faut simplifier leur tâche, en tenant compte des expériences issues du terrain » a affirmé Gérard Larcher devant les sénateurs, le premier ministre Bernard Cazeneuve et Claude Bartolone, son homologue de l’Assemblée nationale.

Au sujet de la réforme du Sénat, qu’il a initiée, « 2016 a été l’année de sa consolidation » a-t-il souligné, évoquant « la réforme des méthodes de travail » et « l’incitation à la présence qui porte ses fruits ».

Il a terminé son discours par… une blague : « Très bonne année M. le premier ministre. Nous sommes différents. (…) On n’a pas la même taille de chemise. Moi c’est XXL 46… »

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

Gérard Larcher rappelle qu’il ne veut « pas de nouveau big bang territorial »
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le