Gifle à Emmanuel Macron : Gérard Larcher affirme la solidarité du Sénat « face à un acte inacceptable »

Gifle à Emmanuel Macron : Gérard Larcher affirme la solidarité du Sénat « face à un acte inacceptable »

Selon le président LR du Palais du Luxembourg, cette agression est un « symptôme symbolique », un acte « qui illustre une fois de plus la montée de la violence dans notre société ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Instant d’union républicaine. Après la gifle infligée à Emmanuel Macron mardi dans la Drôme, Gérard Larcher a pris solennellement la parole avant les questions d’actualité au gouvernement ce mercredi après-midi. Le président LR du Sénat a affirmé le soutien de l’institution au Président de la République et dénoncé un « acte inacceptable ».

Pour le sénateur des Yvelines, cette agression est « un symptôme symbolique », un acte qui « illustre une fois de plus la montée de la violence dans notre société ». Selon Gérard Larcher, « certains discours et prises de position sont de plus en plus marqués par l’agressivité, l’intolérance, le refus du débat démocratique, et aujourd’hui le complotisme. »

Le deuxième personnage de l’Etat observe que les représentants de l’autorité publique et du service public sont particulièrement « victimes de ces violences », alors que sa ville de Rambouillet, dont il a longtemps été l’édile, avait été visée en avril par une attaque contre une fonctionnaire de police. « Elus, policiers et gendarmes, pompiers, soignants, enseignants, et maintenant le Président de la République… » sont visés, énumère Gérard Larcher.

Face à ces situations, le président du palais du Luxembourg estime qu’il est de la responsabilité des élus et de l’ensemble des citoyens « de faire vivre le débat d’idées sans jamais transiger sur le nécessaire respect dû aux personnes ». « Nous devons veiller à faire vivre la démocratie dans un cadre digne et apaisé », conclut-il.

Dans la même thématique

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le