GM&S: deux syndicalistes mettent “en péril” la reprise de l’usine

GM&S: deux syndicalistes mettent “en péril” la reprise de l’usine

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Benjamin Griveaux, s'est plaint vendredi de "deux syndicalistes" de l...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Benjamin Griveaux, s'est plaint vendredi de "deux syndicalistes" de l'équipementier GM&S dont les actions "mettent en péril", à ses yeux, la reprise du site de La Souterraine, dans la Creuse.

"Vous avez deux syndicalistes qui sont présents, qui depuis le départ ne sont pas dans un travail de coopération, qui appellent à bloquer les sites de production, par exemple, de Renault et de PSA tout en sachant que, s'ils le font, ils mettent en péril la reprise de l'entreprise", a affirmé sur France 2 le secrétaire d'Etat rattaché au ministre Bruno Le Maire.

"Ce ne sont pas les salariés, ce sont deux syndicalistes", a assuré Benjamin Griveaux, interrogé sur les propos du président Emmanuel Macron mercredi à Egletons où manifestaient des salariés de GM&S.

Lors d'une visite mercredi de l'Ecole d'application aux métiers des travaux publics et au cours d'un aparté avec le président de la région Nouvelle Aquitaine Alain Rousset (PS), qui évoquait les difficultés à recruter d'une fonderie d'Ussel (Corrèze), M. Macron a lancé: "certains, au lieu de foutre le bordel, feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas, parce qu'il y en a qui ont les qualifications pour le faire et ce n'est pas loin de chez eux".

"Ce qui aurait choqué profondément les gens, c'est que l'on laisse tomber GM&S", a souligné sur la chaîne Public Sénat, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, interrogé lui aussi sur les propos de M. Macron à Egletons.

"Cela fait longtemps que l'on n'a pas fait autant pour une entreprise du secteur industriel pour empêcher sa fermeture et pour lui offrir de nouvelles perspectives", a-t-il assuré.

"Nous nous sommes battus pendant des dizaines et des dizaines d'heures", a affirmé M. Le Maire. "Le vrai sujet, à mes yeux, c'est ce que nous avons fait pour sauver cette entreprise. Nous avons fait le maximum", a-t-il ajouté.

La justice a validé il y a un mois la reprise de l'équipementier creusois par l'emboutisseur français GMD, pour un euro, avec le maintien de 120 emplois sur un total de 276.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le