Greenpeace : « Le pétard et le feu d’artifice, on retombe dans le guignol » juge Jérôme Bignon

Greenpeace : « Le pétard et le feu d’artifice, on retombe dans le guignol » juge Jérôme Bignon

Jérôme Bignon, sénateur de la Somme, République et Territoires-Les indépendants , n’a pas apprécié les méthodes de Greenpeace, quand certains de ses membres se sont introduits dans la centrale nucléaire de Cattenom, afin de dénoncer des manquements à la sécurité.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Des membres de Greenpeace se sont introduits jeudi 12 octobre au matin sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom en Lorraine et ont tiré un feu d’artifice sur place, pour dénoncer le risque autour des piscines de combustible usagé, après que l’ONG a rendu un rapport sur le sujet deux jours plus tôt.

Interrogé au micro de « Sénat 360 », Jérôme Bignon sénateur République et Territoires-Les indépendants de la Somme conteste la méthode : « Je ne pense pas que ce soit une bonne façon d’aborder ce type de problème que d’ajouter à l’anxiété ambiante qui existe dans notre pays sur le terrorisme, des manifestations visibles. Que des organisations non gouvernementales estiment qu’il y a des problèmes et que ces problèmes soient mis sur la place publique, on peut le faire de façon intelligente. Le faire de façon un peu exubérante ne rajoute pas (…) beaucoup à la solution ».

Jérôme Bignon salue tout de même le fait que Greenpeace n’ait rendu publique qu’une version « light » de son rapport, afin de ne pas donner d’informations sensibles susceptibles d’être utilisées par de potentiels terroristes : « C’est une démarche que j’estime adulte » juge-t-il, « mais le pétard et le feu d’artifice, on retombe dans le guignol » ajoute-t-il tout autant.  

Et face à la réaction du gouvernement luxembourgeois qui s’est dit inquiet concernant la sécurité des centrales nucléaires françaises, le sénateur de la Somme prévient : « Les Luxembourgeois feraient bien sur ces sujets-là d’être un petit peu plus calmes.  Parce que quand ils abritent des comptes invraisemblables sur le plan fiscal, ils n’aiment pas beaucoup qu’on leur en parle. Alors chacun chez soi et les vaches seraient mieux gardées ». 

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le