Guyane: Macron “déconnecté du pays réel” pour Marine Le Pen

Guyane: Macron “déconnecté du pays réel” pour Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, a estimé vendredi dans un communiqué que la visite du chef de l'Etat Emmanuel Macron...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Marine Le Pen, présidente du Front national, a estimé vendredi dans un communiqué que la visite du chef de l'Etat Emmanuel Macron en Guyane "révélait une nouvelle fois (sa) déconnexion avec le pays réel".

"+Je ne suis pas le Père Noël+ a déclaré M. Macron avec le sens de la formule méprisante dont il a désormais le secret. Mais qu’il se rassure, les Français en général et nos compatriotes de Guyane en particulier, ne l’attendent pas comme tel !", écrit Mme Le Pen.

Pour elle, la "contestation" en Guyane "a pour principal fondement de dénoncer l’abandon de l’État dans ce territoire, abandon dont, comme son prédécesseur, M. Macron et certains élus locaux ne semblent pas avoir pris la mesure."

"Ce n’est pas en versant des millions voire des milliards d'euros que l’on va aider la Guyane, mais en s’attaquant avant tout aux deux principaux fléaux qui la touchent : l’immigration de masse et l’insécurité !" assure la députée du Pas-de-Calais, qui estime qu'"ensuite, et seulement ensuite, les aides financières deviendront efficaces."

Pour Mme Le Pen, il faut mettre en place "une politique globale à destination de l’Outre-mer" pour valoriser "les innombrables richesses économiques, mais aussi culturelles de la +France au-delà des mers+.

"Je ne suis pas le Père Noël parce que les Guyanais ne sont pas des enfants", avait affirmé jeudi Emmanuel Macron avant de tenter de rassurer vendredi en promettant que l'Etat respecterait son engagement d'investir plus d'un milliard d'euros en Guyane.

Pour dissuader l'immigration en Guyane, l'Etat va réduire à deux mois le versement de l'allocation versée aux demandeurs d'asile et conditionner à 15 ans de résidence sur le territoire l'accès au RSA, a aussi annoncé vendredi M. Macron. Il a également indiqué que l'envoi des "renforts" de forces de sécurité serait "accéléré".

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le