Hamon: ce que l’on redoutait avec Valls, on l’aura “avec un Macron souriant”

Hamon: ce que l’on redoutait avec Valls, on l’aura “avec un Macron souriant”

Benoît Hamon a comparé le président Emmanuel Macron à Manuel Valls, estimant que le côté "libéral-autoritaire" de l'ancien...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Benoît Hamon a comparé le président Emmanuel Macron à Manuel Valls, estimant que le côté "libéral-autoritaire" de l'ancien Premier ministre serait incarné par un "Macron souriant", dans un entretien publié dans Libération vendredi.

"Il faut reconnaître que tout ce qu'il fait, il le fait avec méthode et habileté. Mais il n'en reste pas moins un libéral-autoritaire", affirme Benoît Hamon à propos du chef de l'Etat.

"Ce que beaucoup à gauche redoutaient dans Valls, qui incarnait agressivement cette synthèse, ils vont l'avoir avec un Macron souriant", continue-t-il, dénonçant "un pouvoir autoritaire, hypercentralisé" qui se met en place.

L'ancien candidat socialiste à la présidentielle, qui lance un mouvement transpartisan samedi, voit désormais le PS comme un "interlocuteur", "parmi d'autres", dit-il.

Il dénonce le positionnement "pas clair" du Parti socialiste, qui dit se situer dans l'opposition au projet Macron mais laisse la porte ouverte à l'abstention lors du vote de confiance au gouvernement, critiquant un "entre-deux symptomatique du PS tel qu'il est devenu".

"Certains socialistes s'accommoderaient d'une situation où le PS jouerait les supplétifs de Macron, une sorte de PRG, avec une histoire glorieuse qu'on commémorerait mais avec un présent dépendant des faveurs du nouveau pouvoir", affirme-t-il.

"Le vrai reproche qu'on peut se faire, c'est d'avoir entretenu si longtemps l'illusion qu'au sein du PS, entre l'aile sociale-libérale et celle plus solidaire et redistributive, il y avait encore un projet commun", a-t-il aussi dit, estimant qu'un "Jean-Marie Le Guen n'a rien à voir par exemple avec un Matthias Fekl".

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le