Hamon: voter Macron sera un acte “difficile”, mais un “choix évident”

Hamon: voter Macron sera un acte “difficile”, mais un “choix évident”

"L'acte sera difficile, mais le choix évident": Benoît Hamon a réaffirmé qu'il voterait pour Emmanuel Macron au second tour de la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

"L'acte sera difficile, mais le choix évident": Benoît Hamon a réaffirmé qu'il voterait pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, et appelé ses électeurs à faire de même, malgré la campagne "dangereusement maladroite" et "arrogante" du candidat En marche!

"Je voterai contre l'extrême droite au moyen du bulletin portant le nom d'Emmanuel Macron. L'acte sera difficile, mais le choix évident (...) le résultat de dimanche sera un soutien à la République et non à sa politique. Ni même à sa campagne, aussi dangereusement maladroite qu'arrogante, elle-même empreinte d'un populisme qui aggrave une indifférenciation toxique pour le débat public", a affirmé le candidat PS à la présidentielle dans une tribune publiée mercredi par Le Monde.

"Cet acte ne vaut en rien soutien à son projet, auquel je m'opposerai sans ambiguïté", a-t-il précisé.

Disant comprendre le "doute sincère" et la "colère légitime" des électeurs de gauche face au duel Macron - Le Pen, le député des Yvelines a précisé vouloir faire appel "à la raison" plutôt qu'"à la culpabilisation" et aux "leçons de morale".

"Seule votre lucidité, votre jugement de peuple souverain, peut distinguer dimanche prochain un adversaire politique d'une ennemie de la République", a-t-il affirmé.

"On ne peut pas renvoyer dos à dos une force qui s'inscrit dans la démocratie et une force qui la conteste. Les porteurs de politiques libérales, s'ils sont un carburant du Front national, ne peuvent être mis sur un pied d'égalité avec lui, avec son autoritarisme, son racisme, son sexisme".

"Je vous conjure de ne pas offrir votre colère au Front national, ni en votant pour lui évidemment, ni même en lui donnant votre indifférence. Etre de gauche (...) c'est, en tout temps et en toutes circonstances, faire le choix de la raison et de la République" a-t-il conclu.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le