Haute autorité de la primaire PS: “pas de participation gonflée”

Haute autorité de la primaire PS: “pas de participation gonflée”

Le président de la Haute autorité de la primaire socialiste élargie, Thomas Clay, a assuré lundi que la participation n'avait pas...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président de la Haute autorité de la primaire socialiste élargie, Thomas Clay, a assuré lundi que la participation n'avait pas été "gonflée" et que les chiffres ont été "cohérents" depuis l'annonce de la projection dimanche soir.

"Il n’y a pas de participation gonflée. Jamais la Haute autorité ne l’aurait accepté, jamais le Comité national d'organisation des primaires ne l’aurait proposé, et jamais le prestataire de service ne l’aurait mis en place", a déclaré M. Clay lors d'un point presse à la mi-journée au côté de Christophe Borgel, président du Comité national d'organisation.

Il a jugé "inexplicable" la polémique naissante sur les chiffres de participation, affirmant qu'ils "ont été cohérents depuis l’annonce de la projection à 20H30 jusqu’à l’annonce qui a été faite ce matin sur le site internet".

"Donc nous avons ce matin à 10H00, 1,601.138 votants sur 95% des bureaux de vote dépouillés", a-t-il détaillé. "Donc on est exactement dans la trajectoire qui avait été annoncée dès hier soir et je ne comprends pas pourquoi il y a un sujet qui monte sur cette participation".

Peu après 20H30 dimanche soir, il avait annoncé que le nombre de votants au premier tour de la primaire socialiste élargie se situait "entre 1,5 et 2 millions, sans doute plus proche de 2 millions".

A droite, Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, et Thierry Solère, porte-parole de François Fillon, ont critiqué lundi matin "la confusion" sur les chiffres de participation, Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon parlant lui "d'enfumage".

M. Clay a précisé que "tous les résultats, bureau par bureau, département par département, circonscription par circonscription" seront publiés. "Tout cela sera parfaitement transparent".

Selon Thomas Clay, il reste "de l’ordre de 400 bureaux dont les chiffres ne sont pas remontés", pour "des raisons techniques, pas pour des raisons de fraude", a-t-il précisé.

Le doute suscité par les chiffres de la Haute autorité s'appuie sur la publication lundi de pourcentages des voix attribués aux deux finalistes de la primaire, Benoît Hamon et Manuel Valls, inchangés depuis la veille au soir à respectivement 36,35% et 31,11%, malgré le dépouillement de près de 400.000 bulletins de vote supplémentaires annoncé.

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le