Hollande a regardé le troisième débat de la primaire seul à la préfecure des Ardennes

Hollande a regardé le troisième débat de la primaire seul à la préfecure des Ardennes

François Hollande a regardé le troisième et dernier débat de la primaire organisée par le PS jeudi soir seul et "en intégralité"...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

François Hollande a regardé le troisième et dernier débat de la primaire organisée par le PS jeudi soir seul et "en intégralité" depuis la préfecture des Ardennes, à Charleville-Mézières, a-t-on appris auprès de son entourage.

Le chef de l'Etat, qui s'est abstenu de tout commentaire depuis, avait dîné auparavant avec le maire PS de Sedan, Didier Herbillon, plusieurs de ses adjoints, les promoteurs d'un projet de rénovation du château fort de la ville ainsi que son conseiller communication, Gaspard Gantzer, au restaurant du château.

Il avait également fait un crochet par le musée Rimbaud de Charleville-Mézières à l'issue d'une journée destinée à valoriser le bilan de sa politique industrielle au travers d'une série de visites d'entreprises dont le site local du groupe automobile PSA.

Dimanche, lors du deuxième débat, le président avait suscité des remous en assistant aux côtés de la ministre de la Culture Audrey Azoulay à la dernière de la pièce de Michel Drucker, "Seul... avec vous", au théâtre des Bouffes-Parisiens. Il avait ensuite regardé l'émission en replay.

Le 12 janvier, il avait suivi le premier débat à l'Elysée, seul également, mais en partie seulement alors qu'il devait décoller aux aurores le lendemain pour un déplacement au Mali, toujours selon son entourage.

De retour des Vosges où il poursuit vendredi sa mini-tournée de valorisation du bilan économique, François Hollande s'envolera dans la soirée pour l'Amérique latine. Attendu au Chili dimanche, il ne pourra donc voter, le scrutin ne prévoyant pas de procuration.

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

Hollande a regardé le troisième débat de la primaire seul à la préfecure des Ardennes
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le