Hollande demande à l’ONU “une action résolue” contre les crimes en Syrie

Hollande demande à l’ONU “une action résolue” contre les crimes en Syrie

François Hollande a demandé mercredi au conseil de sécurité de l'ONU "de prendre ses responsabilités" et de mener "une action...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

François Hollande a demandé mercredi au conseil de sécurité de l'ONU "de prendre ses responsabilités" et de mener "une action résolue pour punir les crimes commis et protéger les populations civiles" en Syrie, a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

Lors d'un Conseil de défense, le chef de l'Etat a demandé de continuer à tout mettre en œuvre pour faire cesser les atteintes répétées aux populations civiles victimes du conflit en Syrie, en particulier en permettant d’établir la vérité sur les conditions de l'attaque par des agents chimiques perpétrée le 4 avril à Khan Cheikhoun, qu'il attribue aux "forces du régime de Bachar El Assad", indique le communiqué.

M. Hollande "a rappelé l'impérieuse nécessité que la communauté internationale, et notamment le Conseil de Sécurité des Nations unies, prenne ses responsabilités dans ces circonstances et mène une action résolue pour punir les crimes commis et protéger les populations civiles", ajoute-t-il.

Le Conseil de sécurité doit voter ce mercredi sur un projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l'attaque chimique qu'il est accusé d'avoir menée sur une localité rebelle le 4 avril, ont indiqué mardi soir des diplomates américains.

Le vote est prévu à 19H00 GMT mais, selon des diplomates, la Russie devrait utiliser son droit de veto.

Le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis ont présenté plus tôt mardi au Conseil de sécurité un nouveau projet de résolution demandant une enquête sur cette attaque, malgré l'échec de négociations la semaine dernière.

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le