Hollande: nouveau plaidoyer en faveur du “modèle social” français

Hollande: nouveau plaidoyer en faveur du “modèle social” français

François Hollande s'est de nouveau livré samedi à un plaidoyer en faveur du "modèle social" français, ce "pilier de la République...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

François Hollande s'est de nouveau livré samedi à un plaidoyer en faveur du "modèle social" français, ce "pilier de la République", lors de la cérémonie d'hommage aux victimes civiles, handicapées ou malades de la Seconde guerre mondiale.

"Nous sommes rassemblés pour rendre à la lumière des existences sur lesquelles la société avait préféré jeter l'éteignoir", a déclaré le chef de l'Etat en ouverture de son allocution prononcée au Palais de Chaillot, 68 ans après l'adoption en ce lieu de la Déclaration universelle des droits de l'Homme.

"L'hommage que nous rendons aujourd'hui aux personnes handicapées ou malades abandonnées sous l'Occupation nous rappelle à notre premier devoir, un devoir de vigilance, face aux souffrances qui ne se voient pas, aux victimes que l'on n'entend pas, aux douleurs auxquelles on ne pense pas". "Cette responsabilité a un nom dans la devise de la République: le nom de fraternité", a également déclaré M. Hollande.

Le modèle social français permet, a plaidé M. Hollande, "d'unir notre société", de "faire face aux accidents de la vie qui peuvent toucher toutes les familles", qui "unit les générations, les plus jeunes avec les plus âgés" et qui "unit les individus quelles que soient leurs positions dans la société".

"Voilà pourquoi il faut le faire évoluer sans cesse, lui permettre d'être financé dans les meilleures conditions sans altérer la nécessité de la performance économique. Mais notre modèle social repose sur des fondements solides, qui sont les piliers de la République", a-t-il poursuivi, appelant à "faire d'avantage", "être attentif aux autres, refuser de détourner les yeux, avoir la volonté d'agir concrètement à tous les niveaux pour vaincre les préjugés".

Le 1er décembre, en annonçant qu'il ne solliciterait pas un second mandat, M. Hollande avait estimé que le programme de François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite en vue de 2017, "remet[tait] en cause le modèle social français".

M. Hollande a rendu samedi cet hommage à l'occasion du dévoilement d'une plaque dédiée aux victimes civiles de la Seconde guerre mondiale en France, sur le Parvis des Droits de l'Homme à Paris.

Parmi environ 300.000 victimes civiles, sans compter les 110.000 victimes mortes en déportation, 45.000 personnes internées dans les asiles français sont mortes de faim, de froid, d'absence de soins entre 1940 et 1945, selon le rapport commandé par François Hollande à l'historien Jean-Pierre Azéma à la suite d'une pétition en faveur d'un "geste mémoriel" en faveur des personnes handicapées mortes sous le régime de Vichy.

Dans la même thématique

Hollande: nouveau plaidoyer en faveur du “modèle social” français
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le