Hommage aux Invalides : « Nos soldats sont morts en héros »

Hommage aux Invalides : « Nos soldats sont morts en héros »

Aux Invalides, Emmanuel Macron a salué la bravoure des militaires Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, décédés lors de la libération de deux otages au Burkina Faso. Le chef de l’Etat a rappelé l’engagement militaire de la France, « qui n’abandonne jamais ses enfants ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Au cours de l’éloge funèbre, Emmanuel Macron a rappelé que la France n’oubliait pas Sophie Pétronin, otage française au Mali depuis trois ans.

« La France n’abandonne jamais ses enfants »

Le président de la République a ensuite affirmé l’engagement militaire français en cas de prise d’otages : « La France est une nation qui n’abandonne jamais ses enfants. Ceux qui attaquent un français doivent savoir que, jamais, notre pays ne plie, que toujours ils trouveront notre armée sur leur chemin ». « Nous continuerons à lutter contre le terrorisme, au Sahel et au Levant », a poursuivi le chef de l’Etat.

« Nous pensons à tous vos camarades des forces spéciales qui risquent si souvent leur vie. Ce sont les armées toutes entières qui sont en deuil. Nous ne céderons rien des combats dans lesquels vous vous êtes engagés et pour lesquels vous avez donné votre vie ».

Emmanuel Macron a rappelé les conditions de la libération des otages, et comment Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont été tués lors de cette nuit du 9 au 10 mai. « Défiant la mort pour sauver des vies, faisant preuve d’une bravoure inouïe […] Ils sont morts en héros parce que pour eux rien n’est plus important que la mission, rien n’est plus précieux que la vie des otages ».

Le chef de l’Etat s’est exprimé sur la personnalité des jeunes militaires tous deux distingués de la Médaille d’or de la Défense nationale. « Le maître Cédric de Pierrepont était engagé dans la Marine nationale dès l’âge de 18 ans. Ce jeune breton avait, dès ses débuts, tout d’un héros de la Nation. L’abnégation : il suivit les entrainements les plus sélectifs pour rejoindre le commando Hubert, qu’il rallia en 2012. La bravoure : engagé au Levant et au Sahel, le maître fit de la libération des otages plus qu’un métier, sa raison d’être. […] Oui, il avait l’âme d’un chef. »

Emmanuel Macron a rendu hommage à Alain Bertoncello « qui rendait service aux autres sans bien souvent que cela ne se sache […] Alain Bertoncello incarnait l’avenir du commando Hubert. Fauché en pleine jeunesse, il en sera lui aussi, pour toujours, l’un des symboles ».

« Vous entrez dans la lumière éclatante de notre pays »

« Et notre pays sent bien, notre pays sait bien dans ses profondeurs que votre exemple nous sauve tous, car il nous maintient à la hauteur de nous-même, de ce que nous avons à être, une nation n’est libre et forte que par la fraternité et la solidarité qui l’unit. En ayant des héros dont elle doit se montrer digne en s’élevant à leur hauteur », a affirmé le président de la République. Un passage qui a rappelé le discours prononcé il y a un peu plus d’un an lors de l’hommage national au Colonel Arnaud Beltrame.

Emmanuel Macron a tenu à inscrire les noms de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello dans l’Histoire de France : « Aujourd’hui par votre mort, vous entrez dans la lumière éclatante de notre pays. […] De Valmy à Verdun, de Bazeilles au Maquis, ce dont on dit qu’ils sont tombés, mais qui a chaque fois ont élevé la France. C’est la cohorte de cette grande histoire que vous rejoignez aujourd’hui ».

La notion de héros a d’ailleurs été un élément phare de cet éloge funèbre qui a duré une quinzaine de minutes. « C’est la nation toute entière qui vous rend hommage. Vos noms seront inscrits sur les monuments aux morts de vos communes. La nation saura que vous avez fait votre devoir. Les noms des héros ne s’effacent jamais », a conclu le président de la République.

Avant cette cérémonie aux Invalides, les cercueils de Cédric de Pierrepont, 33 ans et Alain Bertoncello, 28 ans ont traversé la Seine sur le pont Alexandre III, sous les applaudissements d’une foule venue leur rendre hommage. Les deux militaires ont été décorés par Emmanuel Macron à titre posthume du titre de chevalier de la Légion d’honneur.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le