Hydroxychloroquine, vitamine D : Arnaud Montebourg demande à « ouvrir le débat » sur les traitements ambulatoires précoces

Hydroxychloroquine, vitamine D : Arnaud Montebourg demande à « ouvrir le débat » sur les traitements ambulatoires précoces

Invité de l’émission « Extra Local », sur le Public Sénat, le candidat à l’élection présidentielle, Arnaud Montebourg regrette qu’il n’y ait pas eu de débat en France sur le protocole très controversé « des traitements ambulatoires précoces ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Interrogé dans l’émission « Extra Local », sur l’une des raisons de la crise aux Antilles, le refus de l’obligation vaccinale pour les soignants, Arnaud Montebourg a d’abord évoqué son cas personnel.

« J’ai eu moi-même le covid. Je me suis fait vacciner. C’est une maladie difficile et je conseille à chacun de se faire vacciner. Je ne conteste pas la nécessité du vaccin. Mais vous avez des gens qui n’en sont pas convaincus. Donc, dans une démocratie sanitaire, il faut ouvrir le débat, y compris sur les tenants et les aboutissants scientifiques ».

Dans l’émission « Extra Local » sur Public Sénat, Arnaud Montebourg, candidat à l’élection présidentielle s’aventure ensuite sur un terrain glissant en évoquant « les traitements ambulatoires précoces » contre le covid-19.

« Je suis étonné de voir qu’il y a 5 000 médecins regroupés de terrain, des médecins de villes, qui eux, prennent la maladie du début. Les médecins hospitaliers la prennent, eux, à la fin. Quand, elle s’est aggravée malheureusement. Ces médecins de terrain disent : où sont les traitements ambulatoires précoces qui existent partout dans le monde et qui sont utilisés ? Chez nous, il n’y a jamais eu de débat. Il a été interdit. Il n’a pas été pluraliste. Et vous avez des médecins de haut niveau qui sont engagés sur ce sujet-là. Le gouvernement qui nous a promis des résultats sur la recherche qu’il a financé sur les traitements ambulatoires précoces. Vous en avez entendu parler ? », interroge-t-il.

Le candidat de la « Remontada » fait ici référence au protocole du « collectif de médecins Coordination santé libre » qui mélange, hydroxychloroquine, zinc, vitamine C et D ou encore de l’acupuncture. Le protocole soutenu par les covido-sceptiques comme la députée ex-LREM, Martine Wonner, avait suscité l’indignation de nombreux praticiens en début d’année si bien que l’Ordre des médecins avait saisi la Haute Autorité de santé (HAS) et l’Agence nationale pour la sécurité des médicaments.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le