« Il faut reconstruire la droite républicaine » lance Robin Reda

« Il faut reconstruire la droite républicaine » lance Robin Reda

Invité de Parlement Hebdo, le député ex-LR de l’Essonne a été interrogé sur l’état de son ancien parti. Il voit le président du groupe Les Républicains Christian Jacob comme le mieux placé pour en prendre la tête.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que trois candidats sont déclarés à la présidence des Républicains, Robin Reda considère que Christian Jacob « est probablement le mieux placé pour diriger LR ». Sur le plateau de Public Sénat et LCP, le député de l’Essonne a affirmé que « Christian Jacob était un président de groupe qui fait le travail, reconnu par son expérience et sa compétence ».

Mais Robin Reda alerte : « Malheureusement, Les Républicains, ça n’est plus toute la droite. On le voit bien et les électeurs nous ont envoyé un message clair. Les Républicains ont vocation à travailler avec la droite, alors qu’hier Les Républicains étaient la droite et avaient vocation à agréger », regrette-t-il. « Donc il faut reconstruire totalement la droite républicaine et avec d’autres parlementaires nous essayerons de le faire », a-t-il lancé. « Christian Jacob peut être la bonne personne pour diriger Les Républicains, mais il faut qu’il soit conscient que LR n'est aujourd’hui plus qu'une petite partie de la droite française ».

Le député de l’Essonne avait quitté Les Républicains dans le sillage de Valérie Pécresse en juin 2019, pour rejoindre « Libres », néanmoins, Robin Reda continue de siéger dans le groupe les Républicains à l’Assemblée nationale. « J’ai souhaité y rester parce qu’aujourd’hui, c’est le seul groupe de droite qui s’oppose à la politique du gouvernement tout en formulant des propositions », justifie-t-il.

Retrouvez l’intégralité de l’émission du 5 juillet 2019, à 14 heures et 18 heures sur les chaînes parlementaires.

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le