Incidents au Stade de France : le préfet Lallement sur le grill des sénateurs à 10 heures

Incidents au Stade de France : le préfet Lallement sur le grill des sénateurs à 10 heures

Suite aux incidents qui ont eu lieu aux abords du Stade de France lors de la finale de la Ligue des Champions, les sénateurs auditionnent le préfet de police de Paris, Didier Lallement, ce jeudi à 10h. Un évènement à suivre en direct sur Public Sénat.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Après avoir auditionné Gérald Darmanin et Amélie Oudéa-Castéra le 1er juin dernier, les commissions des Lois et de la Culture avaient déjà annoncé poursuivre leurs travaux en auditionnant ce jeudi après-midi la Fédération Française de Football et le maire de Liverpool. Nous vous annoncions la semaine dernière que Didier Lallement ferait aussi partie des auditionnés, les présidents des commissions ont annoncé la date ce mercredi matin : le préfet de police de Paris sera finalement entendu par les sénatrices et les sénateurs ce jeudi à 10h. Un évènement à suivre en direct sur Public Sénat, et à voir dans la vidéo ci-dessus.

» Pour en savoir plus : Les trois ans mouvementés de Didier Lallement à la tête de la Préfecture de police de Paris

 

La semaine dernière, les sénateurs n’avaient pas été convaincus par les explications du ministre de l’Intérieur et de la ministre des Sports.  Michel Savin, sénateur LR de l’Isère spécialiste des questions sportives à la Haute assemblée – et du football notamment – avait estimé que « depuis cette audition, plusieurs enquêtes journalistiques fouillées […] démontrent en particulier l’absence de supporters fantômes derrière lesquels Gérald Darmanin cherche à masquer ses responsabilités. »

Devant le Sénat, Gérald Darmanin avait maintenu sa version, très critiquée, sur le nombre de faux billets, en réaffirmant que « 35.000 » supporters munis de billets falsifiés ou sans billet s’étaient présentés au Stade de France.« Plusieurs billets ont été dupliqués des centaines de fois », avait-il aussi déclaré. Selon les derniers chiffres communiqués, la FFF et l’UEFA ont pour l’heure évalué à « 2.800 » le nombre « de faux billets scannés ».

» Lire notre article. Stade de France : les sénateurs « pas convaincus » par les (longues) explications de Gérald Darmanin

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement devra s’expliquer sur la doctrine du maintien de l’ordre appliquée le soir de la finale. Reconnaissant des « gestes inappropriés et disproportionnés de la part d’un certain nombre de policiers ou de gendarmes mobiles », Gérald Darmanin avait néanmoins assuré que les décisions prises avaient « permis de sauver des vies ».

» Lire notre article. Stade de France : polémique sur les chiffres, dysfonctionnements….Revivez l’audition de Gérald Darmanin devant le Sénat

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le