Industrie: Hollande en déplacement dans les Ardennes et les Vosges

Industrie: Hollande en déplacement dans les Ardennes et les Vosges

François Hollande va effectuer un déplacement au format inédit sur le thème de l'industrie dans les Ardennes et les Vosges, jeudi...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

François Hollande va effectuer un déplacement au format inédit sur le thème de l'industrie dans les Ardennes et les Vosges, jeudi et vendredi, avec l'intention de valoriser son bilan en visitant pas moins de six entreprises et une école, a-t-on appris auprès de l’Élysée.

"Ces entreprises ont été redressées ou ont retrouvé une nouvelle dynamique au cours du quinquennat", explique l'entourage du chef de l’État.

François Hollande entamera ce périple jeudi en fin de matinée dans les Ardennes, où il visitera successivement la société Ardennaise d'Essieux, à Ham-les-Moines, SEFAC (levage de véhicules de transports), à Monthermé, puis Platinium 3D (fabrication de pièces métalliques) et un site de PSA, à Charleville-Mézières.

Le président, qui déjeunera avec les "acteurs du secteur automobile", passera la nuit à la préfecture des Ardennes, toujours selon l’Élysée.

Il enchaînera le lendemain dans les Vosges chez WM 88 (fabricant de meubles) à Châtenois puis à l’École nationale supérieure des technologies et industries du bois d’Épinal avant un déjeuner sur le thème de l'industrie textile. Une visite de l'entreprise Garnier-Thiébaut de Gérardmer conclura ce déplacement dans l'après-midi.

"Le président entend tirer profit des quatre derniers mois de son mandat, jusqu'au 15 mai, pour remettre en perspective son bilan et ses effets sur tout le territoire en se rendant dans tous les départements français où il ne s'est pas encore rendu", explique-t-on à l’Élysée, où l'on précise que ces départements sont au nombre d'une petite dizaine.

"N'étant pas candidat à la présidentielle, il n'a pas de campagne à mener et peut donc prendre le temps, sur 48 heures, d'aller à la rencontre d'un territoire", fait-on valoir de même source.

Un proche souligne la volonté du chef de l’État d'être "extrêmement concentré sur la valorisation de l'action conduite, comme le pacte de responsabilité", et de valoriser un bilan dont "il est fier, qu'il assume et revendique".

Samedi, François Hollande s'envolera pour l'Amérique latine où il enchaînera des visites officielles au Chili et en Colombie, loin de la primaire organisée par le Parti socialiste.

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le

Jordan Bardella visite Poste-Frontiere de Menton
5min

Politique

Elections européennes : la tentation des seniors pour le vote RN, symbole de « l’épanouissement du processus de normalisation » du parti, selon Pascal Perrineau

Alors que la liste menée par Jordan Bardella (31.5%) devance de plus de 14 points la liste Renaissance, menée par Valérie Hayer (17%), selon le dernier sondage IFOP-Fiducial pour LCI, le Figaro et Sud-Radio, le parti de Marine Le Pen, mise désormais sur l’électorat âgé, traditionnellement très mobilisé pour les élections intermédiaires. Désormais deuxième force politique chez les plus de 65 ans (le RN conquiert 24% de cet électorat, 7 points de moins que Renaissance), la stratégie semble porter ses fruits. Décryptage avec le politologue Pascal Perrineau, professeur émérite à Sciences Po Paris et récent auteur de l’ouvrage Le Goût de la politique : Un observateur passionné de la Ve République, aux éditions Odile Jacob.

Le

Mairie de Paris, Jeux Olympiques 2024
4min

Politique

JO 2024 : les agents de sécurité privée vont-ils faire défaut ?

A trois mois des Jeux Olympiques, des incertitudes planent sur le nombre d’agents de sécurité privée mobilisés. Le préfet de police de Paris, Laurent Nunez indique « ne pas être inquiet pour l’instant ». Du côté des professionnels du secteur, on évalue un manque de 8 000 agents sur 40 000 nécessaires.

Le