Interview d’Emmanuel Macron : « La communication descendante laisse place au dialogue »

Interview d’Emmanuel Macron : « La communication descendante laisse place au dialogue »

Tandis qu’Emmanuel Macron donnera, mardi 14 juillet, une interview télévisée, Philippe Moreau Chevrolet, Président de MCBG conseil et spécialiste en communication politique, analyse le sens de cette intervention et en décrypte les enjeux pour le président de la République.
Public Sénat

Par Marylou Magal

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Avec une interview donnée le 14 juillet, on assiste à une rupture dans la communication d’Emmanuel Macron, qui renoue avec cette pratique. Qu’est-ce que cela signifie en termes de communication politique ?

C’est la première fois depuis très longtemps que le président de la République donne une interview. Ces derniers temps, ses allocutions prenaient surtout la forme de messages préenregistrés puis diffusés. Avec cette interview, il renoue avec une certaine modernité en termes de communication. Il va surtout enfin pourvoir répondre à des questions, très nombreuses, qui se posent à l’heure actuelle. C’est un gros enjeu pour lui.

Il s’agit donc de se confronter à nouveau avec le grand public ?

C’est une façon de se reconfronter avec le débat public. Car Emmanuel Macron a des explications à fournir, sur la gestion sanitaire de la crise, mais aussi sur la gestion politique, avec le départ, notamment, de son Premier ministre. Tout l’objet de l’interview, c’est de donner un sens à une opération politique qui n’en a pas forcément aux yeux du grand public. C’est un exercice de transparence. L’Elysée a été assez opaque pendant la crise, avec beaucoup de décisions annoncées dans des temps très courts. Le président va donc devoir rendre compte des décisions qu’il a prises. Il va devoir montrer qu’il est à l’écoute, mais aussi qu’il est capable de répondre. La communication descendante laisse ici place au dialogue.

Est-ce, selon vous, une façon de se réinventer pour amorcer la dernière phase du quinquennat ?

Oui, et c’est, surtout, une façon de rentrer en campagne pour 2022 car l’objectif d’Emmanuel Macron est bien sa réélection. Seulement, pour les Français, l’objet principal de cette interview n’est pas 2022 : on attend des explications précises sur la gestion de la crise sanitaire, des intentions claires sur la reprise économique et sur la gestion d’une éventuelle deuxième vague. L’enjeu pour le Président est donc de déminer ces sujets délicats pour tenter de rassurer les Français, et de montrer qu’il a un cap. Pour ne pas donner l’impression qu’il est seulement en campagne pour lui-même, il doit donner un sens plus profond à sa politique de gestion de crise, et montrer que celle-ci a un sens, non seulement pour lui, mais pour l’intérêt du pays.  

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le