Irma: Edouard Philippe annule un déplacement dans un lycée parisien

Irma: Edouard Philippe annule un déplacement dans un lycée parisien

Edouard Philippe a annulé jeudi sa visite prévue à la mi-journée dans un lycée professionnel parisien, afin de suivre le bilan de...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Edouard Philippe a annulé jeudi sa visite prévue à la mi-journée dans un lycée professionnel parisien, afin de suivre le bilan de l'ouragan Irma et de se rendre à la cellule de crise activée à Paris.

Le Premier ministre doit de rendre à midi à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, a précisé son entourage à l'AFP. Il devrait également s'exprimer dans l'après-midi, de même source.

Les secours s'organisaient jeudi dans les îles des Caraïbes totalement ravagées par Irma, ouragan d'une violence inédite qui a fait neuf morts dont huit sur l'île franco-néerlandaise de Saint Martin.

Le Premier ministre devait visiter à midi le lycée professionnel Guillaume Tirel à l'occasion de la rentrée scolaire, avec les ministres de l'Education Jean-Michel Blanquer et du Travail Muriel Pénicaud. Les deux ministres assureront la visite.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le