Jean-Marie Le Pen vole au secours de Fillon

Jean-Marie Le Pen vole au secours de Fillon

Jean-Marie Le-Pen, co-fondateur du FN, a estimé vendredi que François Fillon, dont la femme est soupçonnée d'avoir occupé un...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Jean-Marie Le-Pen, co-fondateur du FN, a estimé vendredi que François Fillon, dont la femme est soupçonnée d'avoir occupé un emploi fictif, est visé par une "boule puante" pour "essayer de le faire trébucher".

"Je pense que ce n'est pas parce qu'on est la femme d'un député qu'on ne peut pas être sa collaboratrice", a expliqué M. Le Pen dans son "Journal de bord" mis en ligne vendredi.

"Je trouve assez scandaleuse l'offensive lancée contre la liberté des parlementaires de se choisir et de gérer les crédits pour l'assistance. C'est au député de savoir de qui il a besoin, quelles sont les meilleures compétences", explique l'ancien président du FN qui n'évoque pas le caractère éventuellement fictif de l'emploi.

Selon lui, "ceci doit se passer du contrôle de l'exécutif sur leurs compétences, c'est scandaleux". Il a évoqué les enquêtes menées au parlement européen au sujet d'assistants parlementaires FN, soupçonnés de ne travailler en fait que pour le parti d'extrême droite. "C'est une volonté selon moi de l'administration du Parlement européen" de contrôler ces situations, a-t-il dénoncé.

"Il en est de même pour M. Fillon, c'est évident que c'est une boule puante qu'on lui lance dans les jambes pour essayer de le faire trébucher", fait-il valoir.

Pour M. Le Pen, "c'est évident que ce ne sont pas ces sommes-là qui vont en faire un homme très riche".

L'eurodéputé s'en prend aussi au parquet national financier, qui a ouvert une enquête préliminaire sur les soupçons d'emploi fictif visant Penelope Fillon. "Ce parquet, il ne faut jamais oublier qu'il est aux ordres du pouvoir", a lancé M. Le Pen.

"Ce parquet lance des accusations et des enquêtes préliminaires, une procédure qui est soviétique car il n'y a aucun contrôle (des avocats ou d'un juge d'instruction, ndlr), aucun recours", a-t-il fustigé.

Dans la même thématique

Plenary session on the results of the EU summit at the European Parliament in Brussels.
11min

Politique

Européennes : qui est Valérie Hayer, future tête de liste Renaissance qui « coche toutes les cases » ?

Inconnue du grand public, l’eurodéputée sortante devrait mener la liste de la majorité présidentielle pour les européennes. Celle qui « connaît les dossiers », est présentée comme « bosseuse » et « pugnace », sachant trouver au Parlement des « compromis ». Fille d’agriculteur, cette ancienne collaboratrice parlementaire au Sénat a failli être élue sénatrice de la Mayenne. Spécialiste des questions financières, elle a travaillé sur le plan de relance européen de 750 millions d’euros. Elle devra faire ses preuves sur les plateaux face à Jordan Bardella.

Le

Jean-Marie Le Pen vole au secours de Fillon
3min

Politique

Au Salon de l’agriculture, Éric Ciotti dénonce « un gouvernement qui joue au pompier pyromane depuis plusieurs années »

Le président des Républicains s’est rendu au Salon de l’agriculture ce lundi. Au micro de Public Sénat, il s’interroge sur les annonces faites par l’exécutif pour calmer la grogne du monde rural, estimant que les mesures qui sont aujourd’hui dénoncées par les agriculteurs découlent directement de la politique conduite par Emmanuel Macron depuis 2017.

Le