Johanna Rolland : « La politique de sécurité, cela ne peut pas être la politique du chiffre »

Johanna Rolland : « La politique de sécurité, cela ne peut pas être la politique du chiffre »

Johanna Rolland était l’invitée politique de l’émission « Bonjour Chez Vous ! », la matinale de Public Sénat, ce mardi 13 octobre. La maire (PS) de Nantes s’est exprimée sur le thème de la sécurité. Elle explique que les maires sont inquiets de voir resurgir la politique du chiffre qui, selon elle, n’aide pas à résoudre les problèmes sur le terrain. Elle alerte également sur la question du recrutement des policiers municipaux qui pose de plus en plus de difficultés. Elle était au micro d’Oriane Mancini. 
Public Sénat

Par Noémie Metton

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Crise sanitaire : « Je fais partie des élus qui considèrent que dans ce moment il faut faire bloc, être soudés collectivement et que le temps des critiques, des controverses, viendra après. D'abord il faut assurer.» « Il y a besoin de règles, de clarté. Je comprends que le gouvernement ait besoin de prendre des décisions difficiles mais pour que ça fonctionne il faut que les maires soient associés, concertés, parce que nous sommes en première ligne ». 

Plan de relance : « Quand on mesure que le budget consacré à la lutte contre la précarité, à la lutte contre la pauvreté c'est 0,8 % : oui, il y a un problème. Nous allons connaître une véritable crise sociale » « J'ai annoncé la semaine dernière le doublement du fonds d'aide aux jeunes et pendant ce temps-là le gouvernement dit qu'il ne veut pas d'un RSA jeune. Si ce n'est pas le RSA jeune, quelle est la réponse ? » 

Sécurité : « Comme la situation est difficile en matière de sécurité, je crois qu'on a besoin de paroles apaisées. On a besoin de fermeté mais je ne crois pas que ce type de mots [ensauvagement] amène des solutions sur le terrain » « La politique de sécurité ça ne peut pas être la politique du chiffre. Je le dis parce que nous les maires, nous sommes inquiets de voir revenir au galop cette politique du chiffre qui ne règle pas concrètement les questions sur le terrain » « Les contrats de sécurité intégrée peuvent être une piste s'il y a des moyens derrière [...] mais là où on veut recruter des policiers municipaux supplémentaires, nous avons tous des difficultés de recrutement » 

Lettre des membres de la convention citoyenne à E. Macron : « C'est très important dans cette période de redonner la parole aux citoyens [...] Je crois qu'ils sont dans leur rôle en appelant au respect de la démarche qui a été engagée » 

 

Dans la même thématique

Johanna Rolland : « La politique de sécurité, cela ne peut pas être la politique du chiffre »
4min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « « Renoncer au Congrès me paraîtrait extrêmement dangereux », avertit François-Xavier Bellamy

Rappelant que la réforme constitutionnelle sur le corps électoral en Nouvelle-Calédonie est le fruit d’un long processus démocratique, entamé par les accords de Nouméa, le député européen (LR) François-Xavier Bellamy estime que le gouvernement ne doit pas reculer malgré les violences meurtrières qui frappent ce territoire du Pacifique depuis une semaine.

Le

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le