Jour J : Donald Trump devient le 45e président des Etats-Unis

Jour J : Donald Trump devient le 45e président des Etats-Unis

Le milliardaire américain succède à Barack Obama ce vendredi. Des centaines de milliers de partisans mais aussi d’opposants sont attendus à Washinton lors de son investiture. Un moment historique.
Public Sénat

Par Julie Philippe

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« Je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des Etats-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des Etats-Unis » : comme avant lui George Washington, Franklin Roosevelt ou encore John Kennedy, Donald Trump prêtera serment ce vendredi devant des centaines de milliers de personnes, sur les marches du Capitole, à Washington.

Le nouveau président a choisi pour ce faire deux bibles : la sienne, qui lui a été offerte par sa mère en 1955, et celle d'Abraham Lincoln, également utilisée par Barack Obama en 2013.

A midi (18 heures en France), il deviendra officiellement le 45e président des Etats-Unis.

Trois anciens présidents - Jimmy Carter, George W. Bush, Bill Clinton – seront présents, ainsi que les juges de la Cour suprême, des diplomates et son ancienne adversaire Hillary Clinton. En revanche, de nombreux élus démocrates ont refusé de venir.

Après son discours, la jeune chanteuse, Jackie Evancho, chantera l'hymne national, The Star-Spangled Banner (la bannière étoilée). Donald Trump et le vice-président élu Mike Pence défileront ensuite sur environ 2,4 kilomètres le long de Pennsylvania Avenue, qui relie le Capitole à la Maison-Blanche.

 

Une nation divisée

Il y a encore six mois, la victoire de ce milliardaire de 70 ans à la personnalité hors-norme paraissait inconcevable à beaucoup. Sans expérience politique, diplomatique ou militaire, ce magnat de l’immobilier et star de la téléréalité va devoir diriger une nation profondément divisée, sous le regard inquiet des alliés occidentaux.

Des manifestations hostiles ont eu lieu jeudi à New-York, pour protester contre l’arrivée de Trump au pouvoir, et d’autres sont attendues aujourd’hui. De nombreux opposants feront le déplacement, mais également des milliers de partisans.

Samedi, une marche pour les droits des femmes devrait réunir plus de 200 000 personnes à Washington.

Côté sécurité, rien n’a été laissé au hasard : environ 28 000 agents du Secret Service et des forces de sécurité américaine seront déployés dans la capitale américaine.

Donald Trump tiendra-t-il ses promesses de campagne ? Dès vendredi, il pourrait signer quelques décrets. Mais c’est surtout lundi, que l’équipe du milliardaire s’attachera à défaire une partie du bilan de Barack Obama, notamment sur les thématiques de l’immigration et de l’économie.

 

L’ex-président restera vigilant

Juste après la cérémonie, Barack Obama, partira en Californie pour y passer des vacances en famille.

Après huit années au pouvoir, le président démocrate a déclaré qu’il se ferait discret pour laisser son successeur gouverner. Il a également affirmé lors de sa dernière conférence de presse mercredi, qu’il prendrait la parole si "les valeurs fondamentales" de l'Amérique étaient menacées.

Donald Trump semble en tout cas confiant. Il y a quelques minutes, l’homme a utilisé son réseau social favori pour partager ses dernières impressions de citoyen. «Tout commence aujourd'hui. Je vous verrai à 11H00 pour la prestation de serment. LE MOUVEMENT SE POURSUIT- LE TRAVAIL COMMENCE!», a-t-il tweeté.

 

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Jour J : Donald Trump devient le 45e président des Etats-Unis
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le