Julien Denormandie veut soutenir le BTP « aujourd’hui mais surtout demain »

Julien Denormandie veut soutenir le BTP « aujourd’hui mais surtout demain »

Le ministre en charge du Logement, Julien Denormandie, a détaillé les nouvelles ordonnances présentées ce matin en conseil des ministres. Objectif, permettre une reprise rapide en rallongeant des délais notamment pour les permis de construire.
Public Sénat

Par Jérôme Rabier

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Interrogé au Sénat lors des questions au gouvernement, Julien Denormandie, ministre en charge de la Ville et du Logement a précisé les mesures pour soutenir le secteur du BTP. « Nous avons sécurisé autant que faire se peut l’ensemble des travailleurs du bâtiment. Avec un guide sanitaire pour permettre, là où cela est possible, dans une totale sécurité, la reprise d’un certain nombre de chantiers alors même que nous observions que presque neuf chantiers sur dix étaient à l’arrêt » a-t-il précisé.

Délais rallongés

Il a ensuite présenté les corrections apportées à de premières ordonnances prises le 25 mars, « grâce à ces remontées de terrain » notamment des parlementaires. Elles ont été présentées ce matin, mercredi 15 avril, en conseil des ministres. Elles permettent de supprimer « ces délais tampons d’un mois pour les permis de construire ou des autorisations d’urbanisme ». Ainsi a expliqué Julien Denormandie, « lorsqu’il restait dix jours de délai de recours avant la période sanitaire, il restera dix jours après cette période ».
Le ministre a conclu en rappelant « qu’il va falloir soutenir ce secteur au combien important aujourd’hui mais surtout demain ».

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le